En 1977 chez Seiko, un jeune ingénieur, Yoshikasu Akahane, réfléchit à la manière de concrétiser son rêve de « montre éternelle ». Son projet est de concevoir une montre à ressort moteur, d'une précision de + / - 1 seconde / jour, prouesse réservée aux montres électroniques les plus sophistiquées. Il est persévérant et après 28 années de recherche, d'innombrables revers, plus de 600 prototypes, il invente avec son équipe des technologies novatrices dans tous les domaines de l'art de l'horlogerie. En 2005, Seiko Spring Drive est né.

Les quatre caractéristiques exceptionnelles du Spring Drive

Sa haute précision
Son régulateur tri-synchro produit et dirige l'énergie électromagnétique, mécanique et électrique produite par le ressort-moteur. Il remplace l’échappement et, grâce à son mouvement unidirectionnel, il est par essence plus stable, durable et précis. La précision du Spring Drive est d’une seconde par jour.

Un mouvement continu
Étant donné l'absence d’échappement, le mouvement a une rotation unidirectionnelle, ce qui permet une fluidité du mouvement des aiguilles. Les Spring Drive sont les seules montres capables d’exprimer la véritable nature du temps : naturelle et continue sans à-coups.

Une réserve de marche élevée
La nouvelle génération de ressorts-moteurs produit davantage d'énergie, pour une durée plus longue et plus stable. Un alliage particulier développé par les équipes de Seiko, à la fois durable et très résistant à la chaleur et la corrosion, permet de générer plus d'énergie. Spring Drive a une autonomie de 72 heures, même lorsque le chronographe est en marche continue.

Un armage rapide
Seiko a inventé en 1959 un composant original à partir du mécanisme d’armage d’une montre mécanique : le « Magic Lever ». Il a permis d'augmenter sensiblement l’efficacité du mécanisme d'armage automatique en utilisant l’énergie dégagée par chaque oscillation, dans les deux directions, du rotor. Ce nouveau système, le « Magic Lever », est monté directement sur l’axe du rotor et permet une transmission de l’énergie plus efficace que jamais.

Le mécanisme

La source d’énergie
La seule énergie motrice est le ressort-moteur

La transmission

L’énergie du ressort-moteur est transmise aux aiguilles et au régulateur tri-synchro par le biais du train de rouages.

La régulation
Le régulateur tri-synchro freine électromagnétiquement la vitesse du train de rouages et des aiguilles.

Ses trois innovations clés

Le régulateur tri-synchro
Développé par SEIKO spécialement pour le Spring Drive, le régulateur tri-synchro :
1. Contrôle l'énergie mécanique du ressort-moteur.
2. Transforme une petite partie de cette énergie en électricité afin d'alimenter le cristal du Spring Drive.
3. Génère une force magnétique qui permet de maîtriser la vitesse du train de rouages.
Ce sont ces trois types d'énergie différents qui donnent son nom au régulateur tri-synchro.

Le ressort-moteur
Seiko a développé pour le ressort-moteur un nouvel alliage à haute élasticité, le « Spron 510 ».
Le SPRON 510* est l'alliage exclusif de Seiko ; il est à la pointe de l’industrie et apporte une plus grande énergie et une meilleure précision.
*SPRON est une marque déposée de Seiko Instruments Inc.

Le Magic Lever

Le Magic Lever est un système d'armage exclusif, créé par Seiko en 1959.
Dans le SPRING DRIVE, un nouveau système d'armage Magic Lever, monté directement sur l'axe du rotor, permet une plus grande efficacité : le temps d'armage est raccourci et la réserve de marche est allongée.

Le chronographe Spring Drive

Le mouvement Spring Drive de Seiko est le mouvement parfait pour un chronographe de luxe, car il mesure le temps qui s'écoule exactement et non à une fraction de seconde près. Grâce à sa précision d’une seconde par jour, sa durée de 12 heures, son embrayage vertical et sa roue à colonnes, il est l’un des meilleurs chronographes au monde. Assemblé à la main, fait de 416 éléments et 50 rubis, huilé en 140 points distincts et par 5 lubrifiants différents, le chronographe Spring Drive se targue d’une réserve de marche de 72 heures, même lorsque le chronographe est en marche.

Le mouvement fluide des aiguilles

La trotteuse du chronographe effectue un déplacement fluide et peut chronométrer jusqu’à douze heures. Elle s'arrête au moment précis où le bouton est pressé (et non à la seconde près ou au dixième de seconde près). Le chronographe Spring Drive est la seule montre qui peut mesurer avec exactitude l'écoulement du temps naturel et continu.

L’embrayage vertical et la roue à colonnes

L’embrayage vertical
L’embrayage vertical apporte une haute précision au chronographe ; grâce à son action, la trotteuse du chronographe ne saute jamais lorsqu’elle est enclenchée. Son niveau d’exactitude (d’une seconde par jour) est, de ce fait, bien supérieur à tout autre chronographe de luxe.

La roue à colonnes
Le chronographe Spring Drive est équipé d’une roue à colonnes qui apporte une stabilité maximum du mécanisme de déclenchement. Ce composant à huit colonnes contrôle la fonction de chronographe avec une précision parfaite tout en étant d’une durabilité et d’une fiabilité extrêmes.

Un déclenchement en deux temps

La précision et l’exactitude du chronométrage est assurée par le système de bouton-poussoir à deux temps. La légère résistance que rencontre l’utilisateur à mi-chemin de la poussée ainsi que le « clic » qui retentit lui permet d’être sûr qu’il déclenche et arrête le chronographe de manière précise.