Photographies de Eiichi Okuyama
Texte de Tomoyo Takai

« TOUJOURS UN TEMPS D’AVANCE »

Le 25 décembre 1969, Seiko commercialisait la toute première montre-bracelet à quartz au monde : la Seiko Astron Quartz 35SQ. Cette montre fut un réel bouleversement qui a changé l’histoire de l’industrie horlogère mondiale. En 2012, Seiko lançait une autre montre révolutionnaire, marquant une deuxième phase de profonde transformation. Une première mondiale à nouveau : la Seiko Astron GPS Solaire. Cette montre est elle aussi l’expression de l’esprit avant-gardiste de la devise de Kintaro Hattori, fondateur de Seiko, à avoir « Toujours un temps d’avance ». Cette nouvelle Astron établit de nouveaux standards en matière d’innovation de très haute précision en parvenant, à l’instar de son aïeule de 1969, à s’approprier une technologie existante sous une autre forme et à l’adapter pour être portée au poignet, en une montre la moins volumineuse qui soit, plus légère et plus fine que tout ce qui avait pu être imaginé jusqu’alors. Aujourd’hui, neuf ans plus tard, l’Astron GPS Solaire prend une nouvelle dimension.


1860/1881

Kintaro Hattori (1860-1934), le fondateur de Seiko fut à l’origine de la modernisation de l’industrie horlogère japonaise, gagnant ce faisant le titre de « Roi d’Orient des garde-temps ».

Édition Limitée Seiko Astron SSH073
160ème anniversaire de la naissance de Kintaro Hattori

SSH073
Cette montre commémorative est sortie le 9 octobre 2020, jour anniversaire de Kintaro Hattori. Elle embarque le calibre 5X et s’enorgueillit d’offrir le plus haut niveau de performance jamais atteint dans l’histoire de la collection Astron. Le boîtier robuste en titane noir et or est recouvert du tout dernier revêtement exclusif Seiko, dont la dureté est environ 1,5 fois supérieure à celle de tout autre revêtement similaire. Les 16 facettes de la lunette en céramique zircone rayonnent, en hommage à chaque décennie écoulée depuis la naissance du fondateur de Seiko.
GPS Solaire (Cal.5X53). Lunette céramique et boîtier en titane (diamètre 42,8 mm, épaisseur 15,6 mm). Étanchéité 20 bar.
Bracelet en titane. Édition limitée à 2 500 pièces. 

Un garde-temps de pointe, portant l’héritage de la philosophie du fondateur de Seiko, Kintaro Hattori.

C’est en 1873 que le Japon a adopté le système de chronométrage utilisé en Occident. Ce fut par conséquent une période de profonds changements, une époque à laquelle le jeune et audacieux Kintaro Hattori, lui-même né en 1860, a décidé que son avenir serait dans le domaine de l’ horlogerie « précise et sophistiquée ». Kintaro, alors fondateur de « K. Hattori & Co. » (aujourd’hui Seiko Watch Corporation) savait qu’après la montre de gousset, qui était alors la norme des garde-temps portatifs, viendrait le temps des montres-bracelets, et se mit rapidement à travailler à l’élaboration d’une montre lui-même, en marge des horloges et montres de gousset déjà fabriquées dans son entreprise. En 1913 il présenta la toute première montre-bracelet fabriquée au Japon, la Laurel, une montre mécanique de tout juste 26,65 mm de diamètre. À partir de ce jour, la suprématie de Seiko sur l’industrie horlogère japonaise était établie.

Avec un tel historique d’innovation, il tombait sous le sens que la Seiko Aston à GPS Solaire, dernière démonstration en date de la domination de Seiko en matière de technologie horlogère, soit choisie pour être au cœur de la montre qui célèbrerait le 160ème anniversaire de la naissance du fondateur de la société, Kintaro Hattori. N’utilisant que la lumière du jour pour fonctionner, l’Astron à GPS Solaire se connecte au réseau GPS et affiche l’heure locale avec la précision d’une horloge atomique, partout dans le monde. Tout comme en 1969, l’Astron à GPS Solaire établit de nouvelles normes, rendues possibles grâce aux efforts constants des successeurs de Kintaro, fidèles à la devise du fondateur de la société, à avoir « Toujours un temps d’avance ».


1900

À gauche : le fond de boîtier de l’Édition Limitée 160ème anniversaire de la naissance de Kintaro Hattori arbore le logo ‘S’, en relief et estampé, au centre d’un cercle et d’un carré, exactement identique à celui déposé par Kintaro en 1900. Le sigle est encerclé de sa devise « ONE STEP AHEAD OF THE REST”» et de son nom « KINTARO HATTORI ». Au centre : le coffret de présentation spécial Édition Limitée 160ème anniversaire de la naissance de Kintaro Hattori. À l’intérieur se trouvent un insigne de boutonnière ‘S’, doré, à droite une carte portant un message de l’arrière-petit-fils de Kintaro, président de Seiko Watch Corporation, M. Shinji Hattori, ainsi qu’un second bracelet en cuir de crocodile interchangeable.

La signification du logo ‘S’ de 1900

Le fond de boîtier de l’Édition Limitée 160ème anniversaire de la naissance de Kintaro Hattori arbore le logo ‘S’, tel que déposé par Kintaro en 1900 pour K. Hattori & Co, aujourd’hui Seiko Watch Corporation.

En 1895, cinq ans avant de déposer ce logo, Kintaro avait commencé à exporter ses horloges murales vers d’autres pays d’Asie et avait réussi à fabriquer la première montre de gousset de sa société, la Timekeeper. Quatre ans plus tard, en 1899, Kintaro se mit en recherche de nouveaux moyens pour rester à la pointe, en étudiant et allant à la rencontre d’horlogers dans d’autres pays du monde. Dès son retour de voyages en Europe et aux États-Unis, il a introduit des machines-outils d’envergure internationale. Kintaro a pris conscience qu’il devait avoir la capacité de fabriquer tous les composants de se garde-temps en interne, et c’est en 1900 qu’il s’est réellement lancé sur le chemin qui devait lui permettre d’atteindre son objectif. Kintaro se plaisait à dire à ses employés : « Ne courez pas, mais ne cessez jamais d’avancer. » et c’est à partir de cette année qu’il appliqua cette philosophie à sa stratégie de fabrication.


1969

L’Astron Quartz 35SQ fut une révolution dans l’industrie horlogère. Elle fut la toute première montre-bracelet à quartz fonctionnelle au monde, et elle est à l’origine de toutes les montres-bracelets analogiques à quartz. Elle offrait un degré de précision de ±0,2 secondes par jour, à une époque où les montres-bracelets mécaniques étaient bien moins précises. La première Astron Quartz était proposée avec boîtier en or, au prix de 450 000 yens, soit le prix d’une voiture ordinaire à l’époque.

L’Astron Quartz première génération stupéfie le monde.

Dans les années 1960, Seiko cherchait à développer, à l’instar d’autres manufactures horlogères en Europe et aux États-Unis, une montre-bracelet haute précision de nouvelle génération. L’idée d’utiliser un oscillateur à cristal à la place de la roue de balancier qui sert de régulateur dans les montres mécaniques, était connue de longue date dans l’industrie. C’est cette voie du ‘quartz’ que Seiko a choisie, avec pour objectif de créer une montre-bracelet qui en serait d’autant plus précise encore. Or dès 1958, Seiko savait fabriquer une horloge à quartz offrant un niveau de précision très largement supérieur à tout ce qu’il était possible d’obtenir de la technologie mécanique, mais elle était de la taille d’une armoire. La réduire d’environ 300 fois son volume représentait un travail colossal. Pourtant, Seiko a pressenti que le quartz serait la technologie dominante dans le futur, et a concentré de gros efforts sur sa réalisation. En 1964, année des Jeux Olympiques de Tokyo auxquels Seiko pris part en tant que chronométreur officiel, l’entreprise avait réussi à créer un chronomètre à quartz de la taille d’une horloge de table. Enfin, en 1969, Seiko fit une avancée majeure dans la réduction de consommation d’énergie, avec la mise au point d’un moteur pas-à-pas, qui rendit possible l’avènement de la première montre-bracelet à quartz, fonctionnelle, au monde. Cette montre fut nommée Astron, un mot du grec ancien signifiant « étoile ». Le 25 décembre 1969, Seiko commercialisait l’Astron Quartz 35SQ, la première montre-bracelet à quartz au monde.

Une fois accompli ce progrès majeur, les évolutions furent rapides et nombreuses. Seiko a ensuite créé la première montre à cristaux liquides au monde, la première montre à quartz pour dame au monde, puis le premier chronographe à quartz au monde. Des avancées dans les techniques de fabrication permirent à Seiko d’ouvrir la technologie à quartz, qui avait révolutionné le chronométrage, à un public toujours plus large. Seiko, avec chaque nouveau calibre, a progressivement rendues accessibles aux consommateurs du monde entier, des montres-bracelets infiniment plus précises que tout ce que l’on avait connu jusqu’alors. Seiko a effectivement lancé une révolution : la révolution du quartz.


De 1969 à aujourd’hui
L’aventure Seiko Astron, du quartz au GPS Solaire.

Une Astron GPS Solaire à de nombreuses missions à remplir : elle doit capter les signaux GPS partout dans le monde, afficher l’heure avec la précision d’une horloge atomique, soit d’une seconde tous les 100 000 ans, recueillir via le signal GPS les informations relatives à la longitude, la latitude et l’altitude, et corriger l’affichage de l’heure en fonction de chaque fuseau horaire à la surface du globe. En développant sa propre technologie en interne, Seiko est parvenue à créer une montre qui sait faire tout cela, en n’ayant besoin pour fonctionner que de la lumière du jour, et donc qui ne nécessite aucun changement de pile. Depuis 2012, les améliorations apportées à l’Astron ont été constantes, et un tel niveau de performance est désormais contenu dans un boîtier plus petit que jamais, grâce à une antenne exclusive qui consomme incroyablement peu d’énergie. Le diamètre de l’antenne annulaire utilisée pour la série originelle 7X sortie en 2012, était de 38 mm (à gauche) lequel fut réduit à 35,5 mm pour la série 8X sortie en 2014 (deuxième en partant de la gauche). En 2018 pour la série 5X (troisième en partant de la gauche) c’est une antenne plaquée de 10x10 mm qui est utilisée. Enfin, dans la série 3X sortie en 2019, on a intégré l’antenne au pont de rouages, grâce à quoi la montre n’en est que plus petite et plus fine encore (à droite).

2012 <7X Series>

Seiko Astron
SAST003
Le point de départ pour repenser l’Astron fut la série 7X, dévoilée en septembre 2012. Cette montre présente alors un affichage 24 heures double fuseau horaire à six heures et un indicateur de réserve de marche à 10 heures. GPS Solaire (Cal. 7X52). Lunette en céramique et boîtier en titane (diamètre 47 mm, épaisseur 15,5 mm). Étanchéité 10 bar. Bracelet en titane. 

Junichi Kamata a supervisé la conception de l’Astron série 7X. J. Kamata se souvient : « Lorsque j’ai vu le Calibre 7X pour la première fois, je me rappelle avoir été épaté qu’un si minuscule petit objet puisse capter des ondes radio émises par un GPS depuis l’espace. C’est alors que j’ai pleinement pris conscience du fait que cette technologie était tellement avancée qu’il aurait été vraiment dommage de ne pas la révéler. » Junichi a intelligemment utilisé un large boîtier avec des éléments en relief sur le cadran, qui constitueraient ensuite des éléments de l’identité de l’Astron GPS Solaire et de ses déclinaisons futures.

La toute première montre à GPS solaire au monde.

Nous sommes au début de l’année 2000, plus de trente ans après le lancement de l’Astron Quartz 35SQ, et le quartz est alors la technologie dominante. Le temps est venu de passer à l’étape suivante. Seiko désire alors vivement concevoir une montre-bracelet haute technologie, à destination d’une nouvelle génération, et porte sa réflexion sur le jusqu’alors inaccessible objectif de réunir ses compétences en matière d’énergie solaire et ses capacités GPS, dans une montre analogique qui pourrait se porter en toute circonstance. Ainsi commence l’histoire de l’Astron à GPS solaire, comme une tentative de réaliser quelque chose qui soit tout aussi révolutionnaire que la première Astron Quartz de 1960. 

Croquis de travail sur le design par Junichi Kamata. Un design où la taille et l’épaisseur du boîtier sont exploitées pour mettre en valeur chaque élément individuel et obtenir un effet en trois dimensions, caractéristique. À noter également l’utilisation d’un enduit phosphorescent sur chaque index et noms de villes imprimés sur le pourtour de l’anneau du cadran, qui les rend lisibles même à travers le verre bombé saphir.

Après plusieurs années de développement en interne, le projet fut pleinement lancé en 2006. La filiale Seiko Epson était déjà détentrice d’un module GPS exclusif et produisait à grande échelle des appareils à GPS portatifs. La difficulté majeure résidait alors dans l’élaboration de l’antenne réceptrice. L’antenne à plaque existante étant sensible aux interférences du métal, dans une montre ses capacités réceptrices en étaient amoindries. Il fallait trouver une autre solution. L’équipe de recherche et développement a finalement trouvé le moyen d’installer l’antenne à l’intérieur d’une lunette en céramique, réglant ainsi le problème des interférences. Cinq ans plus tard environ, en 2011, ils finalisaient une antenne annulaire de 38 mm de diamètre, et c’est ainsi que parut le premier mouvement horloger à GPS Solaire, Calibre 7X.

La première idée de design
SBXA033

Le cadran, pour ce premier modèle conceptuel, montre une image de l’hémisphère nord dessiné comme s’il était vu de dessous, depuis le centre de la Terre. Cette perspective, qui est l’image inversée de celle d’une carte classique, a été choisie pour illustrer la rotation de la Terre dans le sens horaire. Le dégradé de blanc sur le cadran en polycarbonate est le résultat d’un savant calcul consistant à optimiser la transmission de lumière, par rapport à la position du panneau solaire à l’intérieur. GPS Solaire (Cal.7X52). Boîtier en acier inoxydable (diamètre 48,2 mm, épaisseur 18,1 mm). Étanchéité 10 bar. Bracelet en silicone renforcé. Sorti en février 2014. Modèle qui n’est plus produit. 

D’un point de vue technique, l’antenne annulaire fut un véritable exploit, mais elle a apporté avec elle d’autres défis bien particuliers. Le boîtier qui abritait le calibre 7X devait être plus gros que ceux de la plupart des montres d’alors, et le fait de devoir loger l’antenne annulaire à l’intérieur de la lunette laissait un grand espace entre le verre et le cadran. Ce fut Junichi Kamata, du Service Conception, qui fut chargé d’adapter toute cette technologie, au poignet, en respectant la condition qu’esthétiquement l’Astron puisse être une montre que l’on porte en toute occasion. J. Kamata réussit à faire de ce qui paraissait être des contraintes, des points forts qui mettaient en avant la nature sophistiquée de la technologie en présence. Il a utilisé l’espace entre le cadran et le verre pour créer un style tout en relief, qui devint partie intégrante de l’identité de l’Astron. L’élément le plus frappant de ce design sont les index des heures. En trois dimensions et de forme légèrement incurvée, c’était comme si d’une certaine manière ils invitaient les ondes radio et la lumière à l’intérieur de la montre, ce qui, à l’évidence, est exactement ce que faisait la technologie GPS Solaire. L’originalité visuelle et le pouvoir de séduction de ce design furent tels qu’il fut même repris pour les générations suivantes d’Astron, qui embarquaient pourtant des mouvements plus petits. J. Kamata avait su créer des éléments essentiels de l’identité de l’Astron, qui sont restés dans le temps.

À gauche : la forme ajourée des aiguilles des heures et des minutes en réduit le poids et les rend impactantes visuellement. À gauche : la disposition des index des heures et leur silhouette sculptée, créé une impression de profondeur alors qu’ils semblent glisser depuis leur position initiale vers le centre du cadran.

La nouvelle Astron GPS Solaire fut présentée dans le monde entier le 27 septembre 2012. Ce fut là encore une date qui a marqué l’histoire de l’horlogerie, par l’alliance d’une technologie de pointe et d’une conception avant-gardiste, qui apportaient un tout nouveau degré de précision et de confort à l’univers des montres-bracelets.

Un an et demi après la première Astron GPS Solaire, Seiko a dévoilé un nouveau modèle connu en interne sous le nom de « Stratus », qui a porté l’effet tridimensionnel du modèle original à un autre degré encore. Comme le suggère son nom, son esthétique s’inspire de la stratosphère. Il présente un verre en forme de dôme qui recouvre entièrement la face avant du boîtier. Le cadran en polycarbonate représente la Terre, et la profil sculpté des index des heures donnent l’impression d’objets flottant dans l’espace, comme suggérant ce que cela doit être de regarder la Terre depuis l’espace. Le verre est en saphir, qui, du fait de sa nature monocristalline est difficile à travailler. J. Kamata le dit : « Il nous a fallu plus de dix heures pour achever une seule pièce. J’ai dû amadouer les membres de l’équipe, parfois même les supplier. » Aussi difficile le matériau soit-il à manier, il est à noter que les concepteurs ont réussi à réaliser une montre d’une haute visibilité, malgré la réfraction du saphir et les 10 bar d’étanchéité.

À gauche : le design du boîtier est orienté selon un axe vertical et le bracelet est enchâssé dans le boîtier en un angle prononcé, afin de garantir que même avec une telle profondeur de boîtier, la montre se pose très bien, même sur un petit poignet.
À droite : les noms des villes sont indiqués pour délimiter les principaux fuseaux horaires de la planète. Le bombé du verre saphir, est optimisé pour parvenir à l’indice de réfraction précis qui permet à ces noms d’être lus, sans distorsion. 

2014/2015 <8X Series>

La Seiko Astron GPS Solaire Série 8X de 2014
SSE003

Cette création de seconde génération embarque le calibre 8X, dont les capacités d’économie d’énergie ont permis l’ajout d’une fonction chronographe. Opter pour des index des heures en métal lui apporte un nouveau style, plus racé. GPS Solaire (Cal.8X82). Lunette en céramique et boîtier en titane (diamètre 44,6 mm, épaisseur 13,3 mm). Étanchéité 10 bar. Bracelet en titane. Ce modèle n’est plus produit.

La Seiko Astron Série 8X de 2015
SSE041

Cette nouvelle version du calibre 8X présente la fonction double fuseau horaire. Les évolutions dans la capacité d’économie d’énergie ont rendu possible l’intégration à 6 heures d’un petit sous-cadran 12 heures, double fuseau horaire. GPS Solaire (Cal.8X53). Lunette en céramique et boîtier en titane (diamètre 45 mm, épaisseur 13,3 mm). Étanchéité 10 bar. Bracelet en titane. Ce modèle n’est plus produit.

Takuya Matsumoto est le concepteur des montres Astron GPS Solaire Série 8X. Il a su créer une esthétique chic, tout aussi adaptée à une tenue décontractée de week-end, qu’au costume que l’on porte au bureau. Selon T. Matsumoto : « L’idée fondamentale pour cette réalisation est ‘confort’ ».

Des progrès dans l’économie d’énergie et de grandes réussites en matière de réduction de volume ouvrent de nouveaux horizons.

Le Calibre 8X fut une authentique révolution. Il offre un niveau de performance encore amélioré, une taille réduite, et ces progrès ont ouvert un large champ des possibles en termes d’esthétique, dont de nombreuses nouvelles couleurs de cadrans. Le dernier né des mouvements, en étant pourtant 30% plus petit, a des capacités de réception de signaux et d’efficacité énergétique plus élevées. Ainsi, on a pu y ajouter une fonction chronographe et d’autres nouvelles fonctionnalités allaient être dévoilées. Du point de vue esthétique, le Calibre 8X a considérablement élargi l’horizon, quand d’un autre côté, l’identité visuelle définie par le 7X se devait d’être respectée.

Croquis de T. Matsumoto de l’édition limitée Astron GPS Solaire qui intègre des éléments de montre de plongée. Le charisme extraordinaire de cette montre réside dans la forme du protège-couronne intégré, des flancs du boîtier et des cornes, ainsi que dans les larges index des heures et les aiguilles des heures et des minutes. T. Matsumoto a fait le choix d’un bracelet en silicone pour s’assurer que la montre est confortable au porté.

Takuya Matsumoto, designer en charge de la Série 8X commente : « Le rendu en trois dimensions de la série 7X a été très bien accueilli, nous avons donc respecté cela et nous sommes concentrés sur un design qui évoque beaucoup de volume. » T. Matsumoto, conscient de s’adresser à un public grandissant, s’est inspiré des mots-clefs « On » et « Off » pour orienter son travail. Il souhaitait une montre que l’on puisse porter indifféremment le week-end et au bureau. « L’idée lorsque nous avons lancé le projet, était de cibler les hommes d’affaires en général. La montre devait avoir de l’allure avec un costume et être adaptée au cadre professionnel. Mais nous avons également pris en compte le temps passé hors du travail. J’ai donc tenté d’en améliorer le style et la présentation, tout en y apportant la touche sport qui s’accorderait avec une promenade au bord de la mer, un après-midi en balade en voiture ou même pour une heure de détente, le soir, dans un petit bar . »

L'Édition Limitée Seiko Astron de 2014
SSE001

Ce chronographe est la première montre Seiko Astron GPS Solaire à cadran blanc. Ses capacités de recharge améliorées ont permis d’opter pour un cadran solaire dont les propriétés de transmission de la lumière sont globalement deux fois moindres que celles des modèles précédents. GPS Solaire (Cal. 8X82). Lunette en céramique et boîtier en titane (diamètre 45.0 mm, épaisseur 13,3 mm). Étanchéité 10 bar. Bracelet en titane. Édition limitée à 7 000 pièces. Ce modèle n’est plus produit. 

La SBXB001 est peut-être la montre qui offre la meilleure preuve du niveau de progrès que représente le calibre 8X. L’œil est immédiatement attiré par l’étonnant cadran blanc. Les designers ont pu choisir cette couleur unie grâce aux progrès réalisés en matière de rechargement, qui en ont doublé le taux de transmission de la lumière. Ceci leur a par conséquent permis d’augmenter la densité du blanc, de sorte que le panneau solaire caché dessous en devient presque invisible à l’œil nu. C’est cela qui, associé au protège-couronne et index en métal, confère à la montre son allure luxueuse et sportive. La touche supplémentaire de LumiBrite appliquée aux aiguilles des heures et des minutes est également le produit de progrès en matière d’économie d’énergie, qui ont amélioré le couple du calibre 8X.

À gauche : les progrès réalisés en matière d’efficacité de rechargement ont permis de se défaire des contraintes de poids et ainsi utiliser des aiguilles plus lourdes, pouvant être enduites de LumiBrite. De même, les sous-cadrans peuvent désormais être cerclés de métal.
À droite : les index des heures satinés sont facettés pour en rehausser l’aspect luxueux et créer cet effet en trois dimensions. 

La Série 8X marque le début de l’élargissement du public auquel se destine l’Astron GPS Solaire, tout en en renforçant les marqueurs d’identité établis avec la série 7X.

À gauche : la finition miroir du boîtier obtenue grâce un procédé appelé poli Zaratsu, et la technologie de revêtement anti-éraflure exclusive Seiko.
À droite : la lunette en céramique ornée de 12 facettes du modèle SSE001 affiche avec clarté les noms des villes, même vus de profil, de sorte que l’heure puisse être lue facilement, partout dans le monde.

2018 <5X Series>

La Seiko Astron Série 5X Dual-Time de 2018
SSE003

C’est la première montre de la série 5X. Elle offre des fonctionnalités haute-performance renforcées, dont un capteur super intelligent qui perçoit les signaux GPS jusqu’à deux fois par jour, une fonction de transfert de temps qui permute instantanément d’un fuseau horaire à l’autre, et le réglage automatique à l’heure d’été. GPS Solaire (Cal.5X53). Lunette en céramique et boîtier en titane (diamètre 42,9 mm, épaisseur 12,2 mm). Étanchéité 10 bar. Bracelet en titane. Sortie en novembre 2018.

Masanori Kawamura est le designer des montres de la série 5X. Il a expliqué les points essentiels de la conception : « Nous voulions créer une montre-bracelet entièrement autonome, facile à utiliser au quotidien. »

Disposer tout le progrès possible dans « une montre-bracelet ordinaire »

Avec cette série 5X nouvelle génération, plus petite encore, Seiko a atteint son objectif de « rendre les montres à GPS solaire très polyvalentes, alors même qu’elles offrent la précision des horloges atomiques embarquées sur les satellites GPS, qui ne varient que d’une seconde seulement tous les 100 000 ans. » Les dimensions des boîtiers des montres de la Série 5X sont 42,5 mm de diamètre et 12,2 mm d’épaisseur, ce qui au plus proche de la taille d’une montre-bracelet classique. Nombreux furent les moyens trouvés pour parvenir à en réduire ainsi le volume. Les besoins en énergie du module GPS ont été réduits environ de moitié par rapport à la série 8X. Le perfectionnement des capacités de réception du circuit intégré a rendu obsolète le besoin d’une antenne annulaire plus grande ; une antenne à plaque étant alors parfaitement performante pour à peine un centimètre carré. 

Ces travaux de M. Kawamura sont issus des éditions limitées créées exclusivement pour les Seiko Watch Salons. M. Kawamura s’est servi de façon totalement libre d’éléments tout en arrondis pour exprimer cette idée de luxe, autant que de technologie de pointe. L’utilisation du titane pour les aiguilles des heures et des minutes rend l’ensemble plus léger et lui confère une allure plus remarquable encore. Le fond du boîtier exclusif est légèrement incurvé en son centre, pour un porter confortable.

Le designer chargé de la conception la Série 5X, Masanori Kawamura pointe la SBXC063 du doigt, en faisant ce commentaire : « Nous nous sommes appliqués à faire de cette toute nouvelle génération d’Astron GPS Solaire des montres chic, même avec une tenue décontractée. Typiquement, nous imaginions ici quelqu’un partant pour l’aéroport, simplement vêtu d’un jean et t-shirt blanc. »

La Seiko Astron GPS Solaire Sports 5X en titane
SSH063

C’est le tout premier modèle de Seiko Astron GPS Solaire intégralement réalisé en titane, y compris la lunette. À noter la façon dont le boîtier est modelé pour reproduire les contours de l’Astron Quartz originale de 1969. GPS Solaire (Cal.5X53). Boîtier en titane (diamètre 42,8 mm, épaisseur 14,7 mm). Étanchéité 20 bar. Bracelet en titane.

Le blanc argenté du cadran est plus lumineux que le blanc immaculé des séries 8X. Même les index des heures brillant offrent un rendu d’une absolue qualité. « Afin de créer cette impression de relief, nous avons volontairement placé les index des heures en oblique, plutôt qu’à plat sur le cadran. Or maîtriser l’angle de placement d’un si petit élément est plus difficile qu’il n’y paraît. » L’antenne annulaire a disparu, de sorte que l’espace entre le cadran est le verre est désormais le même que pour une montre-bracelet ordinaire. En revanche, le designer a dû ici s’employer à trouver le juste équilibre entre la beauté universelle d’une montre-bracelet, et l’identité propre du modèle Seiko Astron. La silhouette générale, avec ce boîtier hexagonal, aux flancs suivant un seul et même rayon, rappelle celle de l’Astron Quartz originale de 1969. « Tout en mettant au point la série 5X, nous avons décidé de mettre en lumière une fois encore la singularité de l’Astron originelle. »

À gauche : le Calibre 5X est doté du même cadran en polycarbonate que ses prédécesseurs, mais avec un rendu beaucoup plus luxueux. Les progrès en matière d’économie d’énergie ont permis d’adopter des cadrans aux couleurs brillantes avec un indice de réfraction optimisé.
À droite : les index métalliques des heures disposés de façon légèrement oblique amplifient l’impression qualitative.L’antenne à plaque est logée directement sous l’index des 12 heures. D’après M. Kawamura : « Nous avons conçu un index des douze heures le plus long possible, sans qu’il n’interfère avec l’antenne, tout en respectant l’équilibre général. » 

À gauche : la fluidité de la ligne ininterrompue du flanc du boîtier, ainsi que ses cornes, permettent à la montre de se poser confortablement au poignet, et reprend la silhouette du tout premier modèle Astron de 1969.
À droite : la suppression de l’antenne annulaire a de fait éliminé les contraintes de choix de matériau de la lunette, d’où l’utilisation du titane. Le contraste entre le poli miroir et la finition brossée est remarquable.

2019 <3X Series>

La Seiko Astron Série 3X Modèle pour dame de 2019
STXD002

La première collection de Seiko Astron pour dame renferme le plus petit mouvement à GPS au monde. Elle ne consomme, par rapport à la Série 7X sortie en 2012, que 25% d’énergie pour une capacité de réception 50% supérieure. GPS Solaire (Cal.3X22). Lunette en céramique et boîtier en acier inoxydable (dimensions 45,2 x 39,8 mm, épaisseur 12,9 mm). Étanchéité 10 bar. Bracelet en alligator. Sortie en novembre 2019. 

Découvrez Kanako Koriyama, designer de la série 3X. K. Koriyama a introduit une touche féminine à l’esthétique de l’Astron originelle. « À part presser le bouton-poussoir, à quatre heures, pour changer de fuseau horaire, vous n’avez jamais besoin de toucher la couronne. Je souhaitais faire une montre à GPS facile d’utilisation, et ainsi accessible au plus grand nombre possible. » dit K. Koriyama.

La série Calibre 3X est le dernier né des mouvements Astron GPS Solaire. Elle démontre par sa taille, par son efficacité énergétique et par sa capacité de réception de signaux, le chemin parcouru par la technologie Seiko depuis la présentation de la série 7X en 2012. Le boîtier mesure moins de 40 mm de diamètre, grâce à l’antenne de réception qui désormais ne ressemble même plus à une antenne. Ses composants tiennent tous sur une seule plaque.

Croquis de travail de la série 3X par Kanako Koriyama. Les douces lignes arrondies se retrouvent même dans les plus petits détails, dont le guichet de date et la pointe des aiguilles.

« Étant donné que cela serait la première Seiko Astron GPS Solaire spécialement conçue pour les dames, l’idée de départ était la féminité et la facilité d’utilisation. Ce n’est pas tant que les montres Seiko Astron aient été jusqu’à présent exclusivement destinées aux hommes, mais elles avaient en effet de nombreuses caractéristiques et une allure plutôt masculine. Nous avons donc cherché à saisir pleinement cette opportunité de créer une montre pour dames, qui apporterait plus de choix et ainsi toucherait un plus large public. » explique Kanako Koriyama, designer de la série 3X. Elle est simple et commode, avec juste trois aiguilles et un calendrier de date. « J’ai entendu ce que les femmes nous ont dit à propos de leur préférence pour la simplicité plutôt que les fonctionnalités. » En abandonnant les sous-cadrans et les aiguilles supplémentaires, la taille a pu être réduite encore, tout en conservant le même degré de capacité de réception et offrant une réserve de marche d’environ six mois.

La Série 3X Collection pour dames de 2020
STXD009

Cette montre-bracelet est venue enrichir la collection pour dames Seiko Astron en décembre 2020. GPS Solaire (Cal.3X22). Lunette en céramique et boîtier en acier inoxydable (dimensions 45,2 x 39,8 mm, épaisseur 12,9 mm). Étanchéité 10 bar. Bracelet en acier inoxydable. 

Sa caractéristique la plus frappante est son design compact. « En donnant à la lunette une forme ovale horizontale, nous avons pu resserrer le contour vertical, et ainsi adoucir la forme générale. La technique consistant à souligner les courbes pour en faire ressortir la douceur est très utilisée dans les cosmétiques et les parfums. Nous avons ainsi fait plusieurs prototypes avec une imprimante 3D pour arriver au juste équilibre entre la taille et la forme. » La forme du boîtier s’inscrit dans la lignée de la série 5X en héritant de la silhouette de l’Astron originelle de 1969. Ses courbes délicates permettent à la montre de s’adapter parfaitement au poignet.

Si le cadran de nacre est magnifique à regarder, c’est également une véritable prouesse technique. En effet la texture du cadran, dardant une myriade de nuances de couleurs, n’altère en rien le niveau de performance du panneau solaire qu’il recouvre, et les diamants sur les index des heures n’en sont que réhaussés encore. Une telle élégance en fait presque oublier à sa propriétaire la fonctionnalité GPS qu’elle renferme.

À gauche : la beauté naturelle du cadran de nacre, dont aucun n’est jamais semblable à l’autre. La rondeur des aiguilles des heures et des minutes forme un bel équilibre avec la lunette ovale horizontale.
À droite : douze diamants servent d’index des heures.

La série 3X a été dévoilée 50 ans exactement après la sortie de l’Astron Quartz originelle. Aujourd’hui comme hier, le nom de « Astron » s’impose fièrement à la pointe de l’horlogerie haute précision, en apportant les plus hauts niveaux d’excellence horlogère, à des montres-bracelets à usage quotidien.

À gauche : les flancs du boîtier et les cornes ont hérité de la forme de l’Astron Quartz originelle. Le bouton à deux heures permet la synchronisation sur demande à l’heure GPS, et le bouton à quatre heures règle l’heure sur le fuseau horaire local.
À droite : la surface du bracelet à sept rangs en acier inoxydable et son revêtement anti-éraflure. 


La collection Seiko Astron GPS Solaire

Dans la série 5X, modèle au cadran argenté SSH047 (à gauche) qui est tout à fait approprié à un cadre formel autant que pour partir à l’aventure. Un cadran de nacre sublime cette Astron GPS Solaire pour dame, dans la série 3X, STXD002 (à droite). Le niveau de performance du calibre reste inchangé malgré la matière et la couleur du cadran.

En 2021, Seiko célèbre le 140ème anniversaire de sa création par Kintaro Hattori, dont la devise était que Seiko devrait toujours avoir « un temps d’avance ». Avec l’Astron à quartz de 1969 et la nouvelle collection Astron GPS Solaire, les membres de la société Seiko ne cessent de faire la preuve que les mots de Kintaro ont été, et restent encore aujourd’hui, source d’inspiration.

Deux modèles avec cadrans de couleur sombre. Le cadran de la STXD007 dans la série 3X présentée ci-dessus arbore un motif chevron radiant, tandis que la texture du cadran de la SSH069 dans la série 5X (en bas) est intensifiée par son aspect finement sablé.

Tous les modèles actuels d’Astron décrits ici sont, par exemple, recouverts du revêtement anti-éraflure exclusif Seiko. Ces détails imperceptibles sont rarement relevés à court terme, mais les ingénieurs Seiko vont continuer à l’améliorer, et l’ont même ces dernières années rendu plus résistant encore. Or ce n’est que dans le long-terme que les qualités supérieures d’un tel produit peuvent s’apprécier à leur juste valeur. Nous vous invitons à faire l’expérience du plaisir que procure le fait de jouir d’une qualité exceptionnelle, chaque jour.

Seiko Astron 5X53 Dual-Time Sport Titane
SSH065

Le boîtier et le bracelet sont tous deux en titane et la montre offre une étanchéité à 20 bars, elle peut donc être portée aisément en toute confiance, même pour pratiquer un sport. 103 grammes seulement. GPS Solaire (Cal.5X53). Boîtier en titane (dimensions du boîtier 50,3 x 42,8 mm, épaisseur 14, 7 mm). Étanchéité 20 bar. Bracelet en titane.
Page produit

Seiko Astron 5X53 Dual-Time modèle avec boîtier noir
SSH079

Cette montre arbore l’association de plus en plus prisée du vert et du noir. Inspiré des lointaines nébuleuses spatiales, le cadran est couvert d’infimes touches d’or. La lunette et les sous-cadrans sont également réhaussés de vert. GPS Solaire (Cal.5X53). Lunette en céramique et boîtier en acier inoxydable (dimensions 49,9 x 42,7, épaisseur 13,5). Étanchéité 10 bar. Bracelet en acier inoxydable.
Page Spéciale

Seiko Astron 5X53 Dual-Time
SSH047

Le lumineux cadran argenté, les index satinés et les sous-cadrans cerclés de métal confèrent à ce modèle un aspect métallisé. Idéal pour une tenue sophistiquée.
GPS Solaire (Cal.5X53). Boîtier en acier inoxydable (dimensions 49,9 x 42,7, épaisseur 13,3). Étanchéité 10 bar. Bracelet en acier inoxydable.
Page Produit

Seiko Astron 5X53 Dual-Time
SSH051

La couleur gris acier du cadran, associée au bleu de l’aiguille des secondes, créent une tonalité toute particulière. Cette édition limitée n’est disponible que dans le réseau de boutiques Seiko, et porte la mention SPECIAL EDITION ainsi qu’un numéro de série individuel au dos de chaque boîtier. GPS Solaire (Cal.5X53). Boîtier en acier inoxydable (dimensions 49,9 x 42,7, épaisseur 13,3). Étanchéité 10 bar. Bracelet en acier inoxydable.