Notre héritage

L’histoire de la seule manufacture maîtrisant toutes les compétences en matière d’horlogerie.

L’histoire de Seiko a commencé en 1881, lorsqu’un entrepreneur de 22 ans, Kintaro Hattori, décida d’ouvrir une boutique au cœur de Tokyo,
spécialisée dans la vente et la réparation de montres et d’horloges.

Aujourd’hui, après plus de 130 ans d’innovation, la société Kintaro Hattori a toujours en
tête le même objectif que son fondateur s’est toujours efforcé d’atteindre : la perfection.

Sur les pages suivantes, vous découvrirez la longue histoire
de Seiko et plusieurs de nos montres historiques.
1881-1959

ÉVÉNEMENT

Kintaro Hattori ouvre sa boutique de vente et de réparation de montres et d’horloges à Ginza, Tokyo.

L’histoire de Seiko a commencé en 1881, lorsqu’un entrepreneur de 22 ans, Kintaro Hattori, décida d’ouvrir une boutique au cœur de Tokyo, spécialisée dans la vente et la réparation de montres et d’horloges. À peine onze ans plus tard, en 1892, il fonda l’usine « Seikosha ».

1881

ÉVÉNEMENT

À l’époque de sa fondation, l’usine Seikosha fabriquait initialement des horloges murales.

En 1892, Kintaro Hattori décida d’acheter une usine désaffectée à Tokyo pour y créer sa nouvelle usine : la Seikosha (en japonais, « Seiko » signifie « exquis », mais également « minute » ou « succès », tandis que « sha » signifie maison). C’est ici que Kintaro Hattori fabriqua ses premières horloges, signant à jamais le début d’une société qui allait devenir plus tard l’une des plus importantes manufactures horlogères du monde.

1892

LES MODÈLES HISTORIQUES

Seikosha crée la première montre de poche.

Au cours des années 1890, les ventes d’horloges murales de Seikosha explosèrent, poussant Kintaro à élargir sa gamme d’activités. En 1895, il décida ainsi de créer une montre de poche, la Timekeeper. Sans cette montre, l’avenir de Seiko aurait été sûrement très différent de celui que l’on connaît aujourd’hui. En effet, la Timekeeper représenta une étape essentielle de l’histoire de Seiko, ouvrant la voie vers la toute première montre-bracelet au Japon.

1895

LES MODÈLES HISTORIQUES

La Laurel, la première montre-bracelet fabriquée au Japon, fait ses débuts.

Au début de l’ère Taishō, les montres de poche étaient encore si populaires que seules quelques montres-bracelets étaient importées au Japon. Toutefois, Kintaro ne savait se contenter de suivre la tendance, et était déterminé à vouloir profiter d’une « longueur d’avance » sur tout autre concurrent, se lançant le défi de créer la toute première montre-bracelet du Japon. Et ses efforts payèrent en 1913, lorsqu’il présenta au monde la Laurel. Bien qu’à ses débuts la société ne pouvait fabriquer que 30 à 50 montres par jour, ce modèle représentait une exclusivité absolue : pour la première fois, Kintaro bénéficiait d’un incroyable avantage sur ses concurrents.

1913

LES MODÈLES HISTORIQUES

La première montre Seiko voit le jour.

En 1923, le terrible séisme du Kantō frappa le siège de l’entreprise et les usines de Seikosha, les réduisant en cendres. Il était alors important de renaître. Et tel le phénix, Seiko déploya ses ailes, pour présenter au monde le symbole de sa résurrection, commercialisant à partir de décembre 1924 une toute nouvelle montre.

Ce fut la première à porter le nom de Seiko, présentant pour la première fois au monde entier, la marque qui deviendra plus tard synonyme de précision, d’exactitude, d’innovation et de raffinement.

1924

La montre de poche de Seiko devient la « montre officielle de la Japanese National Railways »

1929. Seiko devient le fournisseur officiel de la Japanese National Railways, la société nationale des chemins de fer japonais alors en pleine expansion. Les machinistes des trains apprécient tout particulièrement leur montre de poche homologuée et vont même jusqu’à découper le pupitre en bois de leur cabine pour l’avoir bien en vue sur leur tableau de bord.

1929

ÉVÉNEMENT

Construction de la tour de l’horloge de Wako : le symbole de la ville de Ginza.

La tour de l’horloge actuelle a été construite en 1932. Le bâtiment est construit selon le style architectural de la néo-Renaissance.

1932

Un innovant système antichoc est intégré aux montres : le « Diashock ».

Le Diashock est un système antichoc unique en son genre. Lorsqu’une montre subit un choc ou qu’elle tombe sur un sol dur, l’élément le plus susceptible d’être endommagé est le pivot de l’axe du balancier. Comparé aux autres composants du mouvement, l’axe de balancier est vraiment minuscule, présentant d’ailleurs un diamètre d’à peine 0,07-0,08 mm, soit l’épaisseur d’un cheveu.

Il est donc indispensable de le protéger contre les chocs. Et pour ce faire, Seiko a développé son propre système antichoc baptisé le « Diashock », capable d’absorber les impacts que pourraient subir les composants les plus vulnérables de la montre mécanique, tels que le pivot du balancier. Le système Diashock réduit également la friction pour assurer une amplitude optimale du balancier.

1956

LES MODÈLES HISTORIQUES

La Gyro Marvel

Il s’agit de la première montre à remontage automatique équipée de l’exclusif système « Magic Lever » de Seiko. Grâce à l’emploi d’un simple levier en V doté de « griffes » sur les extrémités, l’ingénieux dispositif de remontage automatique « Magic Lever » est capable de transmettre efficacement l’énergie de la masse oscillante au ressort-moteur, aussi bien dans un sens que dans l’autre.

Aujourd’hui, les dispositifs « Magic Lever » sont intégrés dans les montres à remontage automatique que SEIKO commercialise. Ce mécanisme très peu onéreux, capable d’armer efficacement la montre, a instantanément dominé le marché mondial, permettant aux montres à remontage mécanique de devenir toujours plus populaires.

1959

1960-1979

LES MODÈLES HISTORIQUES

Seiko dévoile au public un modèle qui deviendra phare : la montre Grand Seiko.

Au sommet des collines de la préfecture de Nagano, une équipe restreinte formée des maîtres-horlogers les plus compétents et expérimentés de l’atelier de Seiko se lance un défi de taille : créer une montre capable de représenter le summum de l’excellence en matière d’horlogerie mécanique et d’offrir plus de précision, de lisibilité et de durabilité que toute autre montre. Et c’est avec fierté qu’ils présenteront en 1960 le fruit de leur dévouement, qui deviendra l’emblème même de la manufacture horlogère, incarnant la réussite de leur pari : la Grand Seiko.

1960

ÉVÉNEMENT

Désigné chronométreur officiel de la 18e édition des Jeux olympiques à Tokyo, Seiko fournit 1 278 appareils de chronométrage pour l’occasion.

Le jour de l’ouverture des Jeux olympiques de Tokyo, Seiko était entièrement prête à endosser son rôle de chronométreur officiel, avec 1 278 appareils de chronométrage ayant été spécialement conçus pour remplir leur fonction. Les chronomètres destinés à mesurer les temps des disciplines athlétiques ont été testés par M. Paulen, futur président de l’IAAF (l’Association internationale des fédérations d’athlétisme).

Après avoir été soumis à plusieurs heures de tests, deux chronomètres ont enregistré moins de 1/10 de seconde de différence.

Le secret de cette précision jamais atteinte auparavant ? L’emploi d’une nouvelle came en forme de cœur intégrée au balancier. Ce composant hors du commun permit d’ailleurs à Seiko de passer le test avec brio.

1964

LES MODÈLES HISTORIQUES

Présentation de la première montre-bracelet du Japon équipée d’un chronomètre.

En 1964, l’année des Jeux olympiques de Tokyo, Seiko lance sur le marché la première montre japonaise équipée d’un chronomètre. Grâce à l’emploi d’une roue à colonnes, la montre fonctionne merveilleusement et fait preuve d’une durabilité incomparable.

1964

LES MODÈLES HISTORIQUES

Fabrication de la première montre de plongée japonaise

La première montre de plongée japonaise est étanche jusqu’à 150 mètres de profondeur. La couronne présente un double bouclier de protection, lui permettant de résister à une pression d’eau élevée. Cette montre exclusive était destinée à accompagner la 8e expédition antarctique japonaise consacrée à la recherche.

1965

ÉVÉNEMENT

Concours de l’Observatoire de Neuchâtel et de l’Observatoire de Genève

En 1967, à l’occasion du concours de l’observatoire de Neuchâtel, Daini Seikosha présenta 45 mouvements des lignes Grand Seiko et King Seiko. Ces mouvements qui passèrent haut la main les épreuves organisées par le concours se sont vus attribuer la mention de « montres équipées d’un calibre spécial », attestant de leur incroyable précision.

Ces montres VFA, désignées « chronomètres-bracelets » par l’Observatoire, remportèrent la deuxième et troisième place du concours de chronomètres.

Cette même année, Neuchâtel décida de se défaire des anciennes règles qui régissaient le concours. Seiko participa ensuite aux concours de l’Observatoire de Genève, où elle remporta immédiatement un franc succès.

En effet, Seiko sut se placer de la 4e à la 10e position du classement, une prouesse qui n’avait jamais été encore réalisée par un fabricant de montres-bracelets mécaniques auparavant. À ce concours, Seiko s’adjugea la première place en absolu.

1967

LES 1ÈRES MONDIALES LES MODÈLES HISTORIQUES

Introduction du calibre 6139 : la première montre chronographe automatique au monde équipée d’un embrayage vertical et d’une roue à colonnes.

Équipé du dispositif « Magic Lever », d’une roue à colonnes et d’un embrayage vertical, ce chronographe automatique est véritablement exclusif. Unique en son genre, il représente une étape importante de l’histoire de Seiko, initiant la manufacture à la technologie des chronographes.

1969

LES 1ÈRES MONDIALES LES MODÈLES HISTORIQUES

Introduction de la toute première montre à quartz : la « Seiko Quartz Astron ».

La première montre à quartz au monde, la Seiko Quartz Astron, a été introduite à Tokyo le 25 décembre 1969, dévoilant au public des performances inégalées. Se targuant d’un taux de précision de 5 secondes par mois, la montre est 100 fois plus précise que n’importe quelle autre montre. De plus, elle a fonctionné de manière continue pendant un an, soit 250 fois plus longtemps que la plupart des montres mécaniques. Et c’est ainsi que le quartz révolutionna pour toujours le monde de l’horlogerie.

1969

LES 1ÈRES MONDIALES LES MODÈLES HISTORIQUES

Introduction de la première montre à quartz à affichage LCD à six chiffres au monde, équipée du calibre 0614.

Cette montre entièrement électronique dispose du tout premier écran à cristaux liquides à six chiffres au monde permettant d’indiquer l’heure. Capable d’afficher en permanence les heures, les minutes et les secondes sur un écran à cristaux liquides à effet de champ, cette montre numérique révolutionnaire a attiré l’attention du public lorsqu’elle a été commercialisée pour la première fois en octobre 1973.

L’écran LCD développé par la manufacture elle-même faisait preuve d’une incroyable longévité (50 000 heures) et offrait un très bon contraste. Une lampe fournissait suffisamment d’éclairage pour que les chiffres qu’affichait l’écran soient faciles à lire, même dans le noir.

1973

LES 1ÈRES MONDIALES LES MODÈLES HISTORIQUES

Introduction de la première montre numérique multifonction au monde, équipée du calibre 0634.

En 1975, Seiko lança la première montre numérique à quartz au monde, équipée d’un chronographe : la 0634. Capable d’enregistrer un temps précis au 1/10 de seconde près, la montre disposait également d’une fonction permettant de calculer le temps intermédiaire. La montre était également équipée d’une lumière interne, lui permettant d’être clairement lisible, même dans le noir. Cette montre rencontra rapidement un énorme succès, et permit d’ouvrir la voie à d’autres montres numériques disposant de hautes fonctionnalités.

1975

LES 1ÈRES MONDIALES LES MODÈLES HISTORIQUES

Introduction de la première montre de plongée au monde avec boîtier en titane : la Professional Diver’s 600m.

Un jour, en 1968, les ingénieurs de Seiko reçurent une lettre de la part d’un plongeur professionnel originaire de la préfecture d’Hiroshima. La lettre, dans laquelle il expliquait de manière détaillée les contraintes et les pressions auxquelles sont soumises les montres de plongée à des profondeurs supérieures à 350 m, a su saisir l’attention des ingénieurs. Seiko décida alors de relever un nouveau défi et de créer une montre capable de résister au-delà de ces profondeurs. Et c’est ainsi que sept ans de recherche plus tard, la première montre de plongée au monde à boîtier en titane vit le jour : la Professional Diver’s 600m. Dotée d’un joint la rendant étanche à l’hélium et d’un boîtier en titane, cette montre est notamment lisible même à d’importantes profondeurs, établissant un tout nouveau standard en matière de montres de plongée.

1975

1980-1989

LES 1ÈRES MONDIALES LES MODÈLES HISTORIQUES

Introduction de la première montre-télévision du monde.

La première montre au monde équipée d’un tuner et d’une prise casque pour regarder la télévision à tout moment et en tout lieu. Cette montre révolutionnaire présentait également une autre fonction à l’avant-garde, telle qu’une radio FM, mais aussi toutes les fonctions standards d’une montre, telles qu’une alarme, un chronographe et un calendrier.

1982

LES 1ÈRES MONDIALES LES MODÈLES HISTORIQUES

La « Voice Note », la première montre au monde équipée d’un enregistreur vocal

Depuis 1973, année de la création de la première montre à quartz à affichage LCD à six chiffres au monde, Seiko s’était lancé dans le développement d’autres dispositifs informatiques portables.

'La « Voice Note » était ainsi la première montre au monde dotée d’une fonction d’enregistrement vocal. Capable d’effectuer un enregistrement vocal de 8 secondes maximum que vous pouvez réécouter, cette montre est idéale pour enregistrer des mémos. La montre émet également un son lorsque vous réglez l’heure.

1983

LES 1ÈRES MONDIALES LES MODÈLES HISTORIQUES

Introduction de la première montre à quartz analogique au monde équipée d’un chronographe.

En créant le premier chronographe à quartz analogique au monde, Seiko a prouvé une fois de plus qu’elle maîtrise largement la technologie du quartz, mais aussi qu’elle est capable d’atteindre d’incroyables résultats en matière de chronographe. Ce chronographe équipé d’un tachymètre, était capable de chronométrer avec une précision de 5/100 secondes et de mesurer également avec précision les temps intermédiaires. Et pour le rendre encore plus exclusif, sa conception esthétique a été confiée au célèbre designer automobile italien Giorgetto Giugiaro.

1983

LES 1ÈRES MONDIALES LES MODÈLES HISTORIQUES

Introduction de l’UC-2000, la première montre-ordinateur au monde.

Après avoir présenté la première montre-télévision au monde, Seiko a introduit sur le marché un ordinateur de poignet capable de stocker des données. Cette nouveauté représentait une véritable révolution à l’époque. Capable de mémoriser jusqu’à 2 000 caractères, la montre disposait d’un répertoire téléphonique et d’adresses, d’un agenda et d’un calendrier pouvant aller jusqu’à un mois. L’ordinateur de poignet Seiko a marqué le début de l’ère des dispositifs informatiques portables.

1984

LES 1ÈRES MONDIALES LES MODÈLES HISTORIQUES

La première Diver’s 1000 m au monde avec un boîtier extérieur en céramique.

Le Diver’s 1000m a été la première montre à utiliser un matériau céramique pour la réalisation de la couche extérieure du boîtier. Le boîtier en titane léger et résistant à la corrosion, doté d’une remarquable structure monobloc, a permis à cette montre de résister à des profondeurs jusqu’à 1000 m.

1986

ÉVÉNEMENT

Seiko, chronométreur officiel de l’Association Internationale des Fédérations d’Athlétisme (IAAF) pour les championnats du monde d’athlétisme de Rome, en Italie.

Seiko est chronométreur officiel aux 2e Championnats du monde d’athlétisme de l’IAAF à Rome, en Italie.

1987

LES 1ÈRES MONDIALES LES MODÈLES HISTORIQUES

Introduction de la première montre « A.G.S. » au monde, équipée du calibre 7M22 (rebaptisée par la suite « Kinetic ».)

Dès la naissance de la montre à quartz, Seiko travaillait sans relâche sur le développement de technologies permettant de créer des montres qui n’auraient pas besoin d’un remplacement périodique de leur pile d’alimentation. En 1977, Seiko présenta ainsi sa première montre à énergie solaire, suivie plus tard en 1986, d’une montre à quartz équipée d’un système de génération à remontage manuel.

En 1988, grâce au développement de la technologie KINETIC, Seiko va encore plus loin, présentant une montre à masse oscillante capable de convertir les mouvements du porteur en électricité afin d’alimenter le mouvement à quartz.

1988

1990-1999

LES 1ÈRES MONDIALES LES MODÈLES HISTORIQUES

Introduction de la première montre de plongée informatisée au monde : la « Scuba Master », équipée du calibre M726, avec fonctions de table de plongée et de profondimètre.

La maîtrise de l’horlogerie électronique et la longue expérience en matière de montres de plongée dont se targue Seiko ont permis à la manufacture de donner naissance à la Scuba Master, une montre de plongée équipée d’un capteur d’eau et d’un capteur de profondeur, capable d’afficher la durée en immersion et la profondeur de plongée, qui sont des informations essentielles pour les plongeurs.

1990

ÉVÉNEMENT

Seiko, chronométreur officiel de l’Association Internationale des Fédérations d’Athlétisme (IAAF) pour les championnats du monde d’athlétisme de Tokyo, au Japon.

Seiko est chronométreur officiel aux 3e Championnats du monde d’athlétisme de l’IAAF à Tokyo, au Japon.

1991

ÉVÉNEMENT

Seiko est le chronométreur officiel de la 25e édition des Jeux olympiques de Barcelone, en Espagne.

Seiko a été sélectionné pour chronométrer les Jeux olympiques en Europe pour la première fois. Une équipe de plus de 300 ingénieurs et spécialistes en chronométrage ont été employés pour l’événement.

1992

ÉVÉNEMENT

Seiko, chronométreur officiel de l’Association Internationale des Fédérations d’Athlétisme (IAAF) pour les championnats du monde d’athlétisme de Stuttgart, en Allemagne.

Seiko est chronométreur officiel de la 4e édition des Championnats du monde d’athlétisme de l’IAAF à Stuttgart, en Allemagne.

1993

LES MODÈLES HISTORIQUES

Une nouvelle génération de montres mécaniques Grand Seiko.

Grand Seiko dévoile au public un tout nouveau calibre mécanique, le premier en vingt ans. Émanant d’une technologie de production de pointe, permettant de donner ce nouveau souffle aux valeurs traditionnelles de la manufacture, Grand Seiko établit un tout nouveau standard en matière d’horlogerie.

1998

LES 1ÈRES MONDIALES LES MODÈLES HISTORIQUES

Introduction du mouvement Spring Drive : une luxueuse montre à remontage mécanique arméepar un ressort moteur , dotée de la précision extrême du quartz.

Spring Drive est une technologie exclusive développée par Seiko. Le mécanisme d’échappement traditionnel a été remplacé par un tout nouveau régulateur capable de faire tourner les aiguilles silencieusement et sans à-coups, tout en se targuant d’une précision d’une seconde par jour.

1999

Introduction du chronographe Ultimate Kinetic équipé du calibre 9T82.

Hautement plébiscitée par le public, la montre Kinetic de Seiko présente un design exclusif et est équipée d’une fonction de veille. La montre dispose également d’une fonction de remise à zéro utilisant une came en forme de cœur et un mouvement ayant été spécialement conçu pour le rendre étanche à la poussière.

1999

2000-2009

LES MODÈLES HISTORIQUES

Introduction du premier mouvement à remontage automatique Grand Seiko Spring Drive. Avec réserve de marche accrue de 72 heures.

Depuis sa présentation au grand public en 1998, le mouvement Spring Drive n’a cessé d’être amélioré et utilisé afin d’animer les modèles Grand Seiko. Le calibre 9R65 dispose d’une réserve de marche de 72 heures et d’un mécanisme de remontage automatique.

2005

LES 1ÈRES MONDIALES LES MODÈLES HISTORIQUES

Introduction de la première montre solaire analogique au monde avec réception du signal radio provenant de 3 stations émettrices (Japon, Allemagne et États-Unis)

Seiko a émis sur le marché les premières montres analogiques radiopilotées solaires au monde, capables de capter le signal radio provenant de 3 différents pays (Japon, États-Unis et Allemagne).

2005

Introduction du calibre Kinetic Perpétuel

Alimentée par les mouvements de votre corps, cette montre est la première capable de générer et d’économiser l’énergie qu’elle produit. Et lorsque vous retirez votre montre, celle-ci se met automatiquement en veille, pour se remettre automatiquement à l’heure exacte lorsque vous décidez de la remettre à votre poignet. De plus, ce modèle vous permet de disposer d’un calendrier perpétuel correct jusqu’au 28 février 2100.

2005

LES 1ÈRES MONDIALES LES MODÈLES HISTORIQUES

Introduction de la première montre E-Ink au monde.

Grâce à l’emploi de la technologie à encre électronique, la montre E-Ink offre une lisibilité parfaite de l’heure et de toute autre donnée sur une large zone d’affichage, et ce, quel que soit l’angle. De plus, l’affichage offre au porteur la possibilité de choisir parmi différents graphismes pour l’heure, ainsi qu'un fond « jour et nuit » (AM et PM), pour différencier avec style et péculiarité les deux différents moments de la journée. Innovante en tous points, cette montre a remporté le Grand Prix de Genève.

2006

LES MODÈLES HISTORIQUES

Introduction de Credor Spring Drive Sonnerie.

Seul Spring Drive est capable d’incarner le temps qui passe d’une manière naturelle et constante, grâce à son mouvement capable de faire virevolter les aiguilles sur le cadran sans le moindre à-coup. La très silencieuse montre Spring Drive est la seule à ponctuer les heures de la longue sonnerie persistante du carillon japonais Orin.

2006

Introduction de chronographe Spring Drive Sonnerie.

Grâce au mouvement sans à-coups de l’aiguille des secondes, le chronographe Spring Drive mesure parfaitement le temps écoulé, et non à une fraction de seconde près. Il redéfinit la précision du chronographe à armage par un ressort moteur en offrant une précision d’une seconde par jour.

2007

LES MODÈLES HISTORIQUES

Le nouveau calibre Hi-Beat de Grand Seiko, le premier en 41 ans.

Le calibre mécanique Hi-Beat 36000 est capable de générer 10 alternances par seconde. Bien que la montre soit plus précise, plus résistante aux chocs, et de se targue d'une fréquence plus élevée, ce mécanisme consomme pourtant plus rapidement l’énergie générée par le ressort-moteur. De ce fait, les autres composants ont besoin d’être renforcés.

Le mouvement à 10 alternances de Grand Seiko offre une précision de -3 à +5 secondes par jour, une réserve de marche de 55 heures et la durabilité qui fait la réputation de toutes les montres Grand Seiko.

Grâce à de nombreuses années de développement et d’avancées en matière de conception et de fabrication des composants, mais aussi des matériaux eux-mêmes, cet incroyable résultat a pu être atteint haut la main.

2009

2010-

LES MODÈLES HISTORIQUES

Introduction de l’édition commémorative Seiko Spring Drive Spacewalk.

Cette montre a été conçue spécifiquement pour une mission dans l’espace. Ses performances ont été mises à l’épreuve aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de la Station spatiale internationale. Ce qui lui permit d’ailleurs d’être acclamée au Grand Prix d’Horlogerie de Genève, remportant un prix dans la catégorie « montres de sport ».

2010

LES 1ÈRES MONDIALES LES MODÈLES HISTORIQUES

La première montre EDP (à affichage à électrophorèse) au monde à matrice active

Ce nouveau système d’affichage conserve tous les avantages de la première montre E-Ink de Seiko en termes de lisibilité, mais permet d’afficher une gamme beaucoup plus riche d’images et de données sur le cadran de la montre de 80 000 pixels, chacun capable de générer quatre différentes nuances, offrant un affichage d’une résolution de 300 PPP.

2010

LES MODÈLES HISTORIQUES

Introduction de Credor Spring Drive Répétition Minute.

Grâce à l’emploi d’un acier ayant été spécialement forgé par Munemichi Myochin, célèbre sidérurgiste japonais, la montre est capable d’émettre le même son persistant et caractéristique du carillon. La pureté du son est assurée par la magie du mécanisme ultra silencieux Spring Drive de Seiko.

2011

LES 1ÈRES MONDIALES LES MODÈLES HISTORIQUES

Introduction de la toute première montre solaire GPS au monde : la Seiko Astron GPS Solaire

Enfin, votre quête de l’horaire précis, où que vous soyez dans le monde, touche à sa fin. En développant son propre récepteur GPS breveté à faible consommation d’énergie, Seiko a été en mesure de créer une montre capable de recevoir des signaux GPS et d’identifier les données de fuseau horaire, d’heure et de date, émises par le réseau mondial de satellites GPS, pour vous indiquer toutes ces données à la précision, où que vous soyez. Le récepteur est capable de reconnaître les 39 fuseaux horaires de la planète. Cette montre révolutionnaire n’est autre que la Seiko Astron. À l’instar de son célèbre prédécesseur commercialisé en 1969, qui était la première montre à quartz au monde, la nouvelle Seiko Astron inaugure une nouvelle ère de technologie de chronométrage.

2012

ÉVÉNEMENT

100e anniversaire de la manufacture Seiko.

Lorsque, en 1913, Seiko construisit sa première montre-bracelet, le président de la société la baptisa la Laurel. Ce n’était pas seulement une première pour Seiko, mais aussi une première pour le Japon, et le début d’une tradition faite d’innovations. Et ceci a été possible uniquement parce que Kintaro Hattori était déterminé à ce que Seiko profite toujours d’« une longueur d’avance sur les autres ». Les montres historiques de Seiko sur le grand écran.

2013

Le chronographe Seiko Astron GPS Solaire de la série 8X. La révolution Astron poursuit son épopée

L’Astron GPS Solaire connaît un succès remarquable depuis son lancement en septembre 2012, comme en témoignent les ventes partout dans le monde de cette montre capable de s’adapter aux fuseaux horaires. Le nouveau calibre Astron propose quatre nouvelles fonctionnalités, conçues pour attirer de nouveaux consommateurs dans le monde en pleine croissance d’Astron.

Le chronographe Seiko Astron GPS Solaire
Chronographe : le nouveau calibre propose un chronographe de 6 heures, simple d’utilisation.

Plus petite : La nouvelle taille de boîtier est 30 % plus petite, tandis que les dimensions des montres (44,6 x 13,3 mm) sont désormais identiques à celles de la plupart des montres multifonctions traditionnelles.

Cette nouvelle taille, qui ouvre de nombreuses et nouvelles possibilités de conception, a été réalisée grâce à une nouvelle avancée dans la technologie d’économie d’énergie d’Astron qui permet à la montre de se connecter au réseau GPS grâce à une antenne plus petite.

Plus facile : La méthode d’activation du GPS est toujours la même : il suffit de maintenir le bouton-poussoir enfoncé de l’Astron pendant 6 secondes pour l’activer.

Cependant, les fonctions secondaires (sélection manuelle du fuseau horaire, etc.) sont devenues plus accessibles et plus intuitives grâce à la nouvelle fonction de réglage électronique de la couronne.

Plus de couleurs : Le cadran de l’Astron se présente toujours dans sa version classique de couleur noire, mais, grâce à l’usage d’un cadran offrant une capacité de pénétration de la lumière extrêmement élevée, celui-ci se décline également dans d’autres attrayantes couleurs.

2014

ÉVÉNEMENT

Seiko remporte le prix « Petite Aiguille » au Grand Prix d’Horlogerie de Genève en 2014

La montre qui a remporté le prix « Petite Aiguille » a été révélée pour la première fois à Baselworld en 2014. Il s’agit de l’édition limitée Hi-Beat 36 000 GMT (SBGJ005). Tant dans ses performances que dans son apparence, cette montre exprime le meilleur de l’horlogerie mécanique de Seiko.

Le calibre offre un taux de précision accru de -3 à +5 secondes par jour et une réserve de marche de 55 heures. L’aiguille GMT sert de fuseau horaire secondaire, tandis que l’aiguille des heures pouvant être réglée indépendamment continue d’afficher l’heure actuelle.

Une montre indispensable pour tout voyageur international.

2014

LES MODÈLES HISTORIQUES

FUGAKU : la première montre-tourbillon de la marque Credor, signée Seiko

Le calibre 6830 est le premier mouvement tourbillon de Seiko. Le calibre 6830 a été créé en utilisant le plus grand savoir-faire en matière de fabrication de mouvements mécaniques, et dispose d’une platine de base de 1,98 mm d’épaisseur uniquement. Avec son épaisseur finale de 3,98 mm et son diamètre de 25,6 mm uniquement, ce calibre est le plus petit mouvement tourbillon au monde.

2016

LES MODÈLES HISTORIQUES

Introduction du modèle Grand Seiko Spring Drive équipé du calibre 9R01. Avec réserve de marche accrue de 8 jours.

Le calibre 9R01 est un mouvement remarquable se targuant d’une réserve de marche accrue de huit jours (192 heures), conférée par trois barillets reliés entre eux, à la différence des mouvements mécaniques qui sont équipés traditionnellement d’un seul barillet. Ces trois barillets sont disposés verticalement pour gagner de la place. Le 9R01 a également été conçu de manière à optimiser l’efficacité énergétique de la montre, en réduisant la friction entre les pièces, afin d’éviter toute perte de transmission de l’énergie issue du ressort-moteur.

2016

LES MODÈLES HISTORIQUES

Grand Seiko et « La céramique noire. » Seiko élargit ses horizons

La praticité et la durabilité sont des attributs essentiels de toutes les meilleures montres de sport et sont également les valeurs fondamentales de Grand Seiko, qui a démontré depuis sa création en 1960, un engagement constant envers les éléments clés de l’horlogerie. Grand Seiko étoffe sa collection de montres de sport, déployant sur le marché en 2016 des modèles au design exclusif, caractérisés par l’emploi de la céramique noire.

2016

ÉVÉNEMENT

Grand Seiko devient une marque indépendante de Seiko

Grand Seiko s’est toujours distinguée de toute autre montre pour son design, son caractère, sa prestance, et plus récemment, ses calibres. Afin de renforcer davantage son attrait unique et de toucher un public plus large, la manufacture a décidé d’aller plus loin et de présenter Grand Seiko comme une marque à part entière.

2017

>
SELECT A PERIOD