Des designs légendaires avec des cadrans dont la texture et la couleur rappelle celles de la glace.

La réputation de fiabilité et d’endurance de Seiko pour ses montres de plongée s'est forgée dans les années 1960 et 1970, lorsque ses modèles Diver’s ont été sélectionnés par les explorateurs et les chercheurs partis en expédition aux pôles Nord et Sud. Aujourd'hui, Seiko accueille dans sa collection Prospex trois réinterprétations modernes des montres de plongée légendaires de cette période, dont le design s'inspire des glaciers que ces pionniers ont parcourus et qui façonnent les paysages terrestres et marins de l'Arctique et de l'Antarctique. Chacune d'entre elles possède un cadran qui évoque une nuance différente de surface glaciaire, du bleu profond au blanc.

Modèle inspiré de la première montre de plongée Seiko, créée en 1965

La puissance et la beauté des glaciers polaires sont parfaitement représentées dans ces cadrans aux motifs complexes. Le modèle au cadran bleu profond est inspiré de la première montre de plongée Seiko de 1965 qui a prouvé sa fiabilité lorsqu'elle a été choisie par les membres de l'expédition japonaise de recherche en Antarctique de 1966 à 1969. 

Modèle de 1968 revisité, en deux tons de bleu glacier

Un cadran bleu clair réhaussé d’une lunette bleue plus foncée ornent la nouvelle recréation de la montre de plongée de 1968, qui fut la première montre Seiko dotée d'une étanchéité à 300 m et d'un mouvement automatique à 10 alternances par seconde.

Une réinterprétation de la montre portée par Naomi Uemura dans les années 1970.

Un cadran blanc est ajusté dans un boîtier à la forme classique distinctive du modèle de 1970, qui a prouvé sa robustesse et sa résistance lorsqu'il a été porté par l'aventurier japonais Naomi Uemura. Entre 1974 et 1976, Naomi a parcouru 12 500 km en solitaire avec un traîneau à chiens, du Groenland à l'Alaska.

Les trois montres sont animées par le calibre 6R35, qui a fait ses preuves et offre une réserve de marche de 70 heures. Elles sont étanches à 200 mètres et sont présentées sur des bracelets en acier avec des extensions et des fermoirs sécurisés. Les boîtiers sont dotés d'un revêtement ultra-dur et les verres saphir s’équipent d’un revêtement anti-reflet sur leur surface intérieure pour assurer une grande lisibilité sous tous les angles. Les douze index sont généreusement recouverts de Lumibrite, tout comme les aiguilles, afin de maximiser la lisibilité dans l'obscurité. 

Ces trois créations rejoignent la collection Seiko Prospex Save the Ocean. Ce programme vient soutenir les organisations caritatives marines sélectionnées par Seiko. Les trois montres seront disponibles dans les boutiques Seiko et chez certains revendeurs agréés SEIKO à partir de juin 2022.

Pour plus d’informations sur les différents projets de l'initiative Save the Ocean, cliquez ici :
https://www.seikowatches.com/global-en/products/prospex/special/keepgoingforward/savetheocean/

Seiko Prospex Save the Ocean Editions spéciales

SPB297

SPB299

SPB301

Moderne réinterprétation de la Diver’s de 1965 : SPB297
Moderne réinterprétation de la Diver’s de 1968 : SPB299
Moderne réinterprétation de la Diver’s de 1970 : SPB301

Calibre 6R35
Mouvement : automatique
Fréquence : 21 600 alternances par heure (6 alternances par seconde)
Réserve de marche : 70 heures
Nombre de rubis : 24

Caractéristiques
Boîtier et bracelet en acier inoxydable avec revêtement super dur
Verre saphir bombé avec traitement antireflet
Couronne vissée, fond de boîtier vissé
Lumibrite sur les aiguilles et indexes
Etanchéité : 200 m diver’s
Résistance magnétique :4 ,800 A/m
Diamètre 40.5mm, Epaisseur : 13.2mm (SPB297)
Diamètre 42.0mm, Epaisseur : 12.5mm (SPB299)
Diamètre 42.7mm, Epaisseur : 13.2mm (SPB301)
Bracelet en acier inoxydable avec boucle déployante triple, fermeture sécurisée par bouton poussoir et extension de bracelet possible.
Prix public conseillé en Europe : 1 300 € (SPB297, 299)
1 400 € (SPB301)

Partager
  • Facebook
  • Twitter