Une réinterprétation du modèle classique de 1968, prête à relever un nouveau défi en Antarctique.

La première montre de plongée de Seiko, et du Japon, est née en 1965. Avec une étanchéité à 150m et un mouvement automatique, elle a prouvé sa grande qualité et sa fiabilité lorsqu'elle a été portée par les membres de la 8ème expédition japonaise de recherche antarctique en 1966.
Les réactions positives des membres de l'expédition les ont incités à choisir de nouveau les montres de plongée Seiko pour leurs futures expéditions entre 1966 et 1969. C’est à cette période, en 1968, que Seiko a créé la montre de plongée étanche à 300m et munie d’un mouvement automatique à 10 alternances.

Aujourd'hui, Seiko introduit dans la collection Prospex une nouvelle interprétation de la montre de plongée de 1968, encore mieux équipée pour relever le défi des conditions les plus extrêmes sur
terre. Cette montre, avec ses spécifications avancées, sera portée par les membres de la 63ème Expédition japonaise de recherche en Antarctique.

La montre de plongée originale de 1968.

Le design en héritage, avec les technologies les plus avancées

Le boîtier est en acier Ever-Brilliant de Seiko pour une résistance maximale à la corrosion.

Si le design reflète son héritage, chaque aspect de cette nouvelle création illustre le haut niveau de technologie des montres de plongée qui fait la renommée de la collection Prospex.
Le boîtier, la lunette et la couronne sont tous fabriqués en acier Ever-Brilliant de Seiko, une qualité d’acier inoxydable* plus résistante à la corrosion que celle couramment utilisée dans les montres aujourd’hui. Pour garantir la durabilité de la montre, la couronne n’est pas vissée directement dans le boîtier mais verrouillée dans un composant séparé intégré au boîtier, ce qui permet de la remplacer plus facilement.

* Ce matériau est largement utilisé pour les surfaces des structures marines et des navires en raison de son extrême résistance à la corrosion dans l'eau de mer. Sa valeur PREN (Pitting Resistance Equivalent Number) est 1,7 fois supérieure à celle de l'acier utilisé dans la plupart des montres haut de gamme. Le PREN est une norme largement acceptée pour mesurer la résistance à la corrosion.

Le calibre 8L35, créé spécialement pour les montres de plongée de Seiko.

La montre est animée par le calibre 8L35, développé spécialement pour les montres de plongée et assemblé à la main par les artisans du Shizukuishi Watch Studio, dans le nord du Japon. La solidité et la précision du mouvement garantissent les plus hauts niveaux de performance possibles dans les environnements les plus exigeants, tant sur terre que sous l'eau.

Un cadran inspiré par les majestueuses couches de glace de l'Antarctique

Inspiré par les paysages de l'Antarctique, le cadran est extrêmement lisible.

Le cadran texturé évoque les paysages de l'Antarctique, tandis que le subtil dégradé de bleu, du clair au foncé, fait écho aux magnifiques couleurs de la glace polaire.
La lunette évoque également l'unicité de ce paysage glacé avec ses chiffres et ses index bleu glacier. Le double index à douze heures est recouvert d'une généreuse couche de Lumibrite, tout comme les aiguilles. Quant au verre saphir doublement bombé, il bénéficie d’un revêtement antireflet sur la surface intérieure afin de garantir une grande lisibilité sous tous les angles.

Le bracelet en silicone reflète celui de 1968.

 Il s’accompagne d’un bracelet additionnel en tissu Seichu qui offre une esthétique et une texture typiquement japonaises.

Le design et la texture du bracelet de la montre rendent hommage à l'original de 1968, mais il est désormais fabriqué en silicone pour plus de résistance et de confort. La montre est également proposée avec un bracelet en tissu qui intègre une technique de tressage traditionnelle du Japon appelée Seichu. Naturellement, la solidité de ce bracelet Seichu et sa résistance à la dégradation causée par l'exposition au soleil répondent aux normes les plus exigeantes des montres de plongée Seiko Prospex.

La collection Prospex Save the Ocean.
Cette nouvelle montre rejoint la collection Prospex Save the Ocean de Seiko, qui soutient différentes initiatives de conservation marine, dont l'une implique des contributions à l'Institut national de recherche polaire, basé à Tokyo.
Dans le cadre de ce programme, Seiko a récemment fait don de montres à l'équipe de la 63ème expédition japonaise de recherche antarctique (JARE).

Akio Naito, président de Seiko Watch Corporation,
présente la nouvelle Prospex à Takanobu Sawagaki,
l'un des dirigeants de la 63ème JARE.

Cette nouvelle Prospex Diver’s avec le cadran noir possède les mêmes caractéristiques que le modèle SLA055 et sera disponible dans les boutiques Seiko et chez certains partenaires dans le monde entier en janvier 2022.

Les deux modèles en éditions limitées rejoignent la collection Save The Ocean, 1 300 ex. pour la montre au cadran bleu et 600 ex. pour la version au cadran noir.

SLA055

SLA057

Seiko Prospex Réinterprétation moderne de la Diver’s 1968
Edition Limitée Save The Ocean

Calibre 8L35
Mouvement : Automatique
Fréquence : 28 800 alternances par heure (8 par seconde)
Réserve de marche : 50 heures
Nombre de rubis : 26

Boîtier et lunette en acier Ever-Brilliant
Verre saphir doublement bombé avec traitement antireflet sur la surface intérieure
Fond de boîte vissé. Couronne vissée
LumiBrite sur les aiguilles et les index
Etanchéité : 200m diver’s
Résistance magnétique : 4 800 A/m
Diamètre : 42,6 mm, épaisseur : 13,1 mm
Bracelet en silicone avec bracelet supplémentaire en tissu inclus

Prix de vente conseillé en Europe :
4 600 € - éditions limitées à 1 300 pièces (SLA055) et 600 pièces (SLA057)

Partager
  • Facebook
  • Twitter