L’édition limitée pour le 80e anniversaire de Naomi Uemura s’inspire des paysages des montagnes qu’il aimait tant.

Cinq ans après le lancement de la toute première montre de plongée Seiko en 1965, également la première du Japon, Seiko présentait un modèle qui a instantanément marqué les esprits. Cette montre de plongée de 1970 affichait des lignes fluides intégrant un protège-couronne asymétrique à quatre heures. Robuste, étanche jusqu’à 150 mètres ; dotée d’aiguilles et d’index luminescents, elle se destinait aux utilisateurs en quête de résistance et de lisibilité. Sa fiabilité a été éprouvée dans les conditions les plus extrêmes, au poignet de l’aventurier japonais Naomi Uemura de 1974 à 1976, pendant son voyage en solitaire, accompagné par des chiens de traîneau, du Groenland à l’Alaska.

En hommage à Naomi Uemura, qui aurait eu 80 ans en 2021, et à son parcours hors du commun, cette montre de plongée plébiscitée est réinterprétée dans une version moderne.

Une re-création fidèle intégrant les fonctionnalités avant-gardistes de la collection Prospex

Si cette montre commémorative fait écho au design du modèle de 1970, elle renferme des technologies résolument modernes. Le cadran à motif fait écho aux terrains escarpés qu’Uemura affectionnait tant, tandis que les tonalités bleues du cadran et de la lunette s’inspirent des couches atmosphériques supérieures que seuls les explorateurs de sa trempe, qui se sont aventurés jusqu’au toit du monde, ont eu la chance d’admirer. Uemura est la première personne au monde à avoir gravi les plus hauts sommets des cinq continents. Les flancs soigneusement polis du boîtier et le bracelet cinq maillons en acier offrent une esthétique moderne et épurée. La lisibilité est optimale grâce à la position du calendrier, entre quatre et cinq heures, et au revêtement Lumibrite des douze index horaires et des aiguilles.

La couronne vissée est parfaitement protégée par la protection bombée du boîtier.

Cette montre inspirée par Uemura est alimentée par le calibre 8L35, spécialement développé pour les montres de plongée par les horlogers du studio de Shizukuishi au nord du Japon. Le boîtier protégé par un revêtement anti-éraflure possède un verre saphir bombé dont la surface intérieure est traitée antireflet pour une parfaite lisibilité sous tous les angles. La montre est étanche jusqu’à 200 mètres. Elle est livrée avec un second bracelet en silicone orné du même motif chemin de fer que le modèle original.

Le fond du boîtier est gravé du nom « Uemura »
et du numéro de série de la montre.

Le deuxième bracelet en silicone est lui
aussi orné du motif chemin de fer.

Cette montre en édition limitée à 1 200 exemplaires au monde sera disponible à compter de juillet 2021 dans les boutiques Seiko et le réseau de partenaires agréés sélectionnés.

Nouvelle venue dans la collection Prospex

Outre l’édition limitée pour le 80e anniversaire de la naissance de Naomi Uemura, la collection Prospex accueille également une création au cadran gris. Cette montre reprend le cadran texturé de l’édition limitée, mais dans une teinte gris charbon rappelant celle du modèle de 1970. Elle partage le même design et les mêmes fonctionnalités que la montre commémorative. Elle sera commercialisée à partir de juillet 2021 dans les boutiques Seiko et auprès de revendeurs agréés sélectionnés à travers le monde.

SLA049

SLA051

Réinterprétations modernes de la montre de plongée Seiko Prospex de 1970

Édition limitée Seiko Prospex 80e anniversaire de Naomi Uemura : SLA049
Seiko Prospex Réinterprétation moderne de la montre de plongée de 1970 : SLA051

Calibre 8L35
Mouvement : automatique
Fréquence : 28 800 alternances par heure (8 par seconde)
Réserve de marche : 50 heures
Nombre de rubis : 26

Caractéristiques :
Boîtier et bracelet en acier inoxydable avec traitement anti-éraflure
Verre saphir bombé avec traitement antireflet
Fond du boîtier vissé. Couronne vissée
Étanchéité : Montre de plongée étanche à 200 m
Résistance magnétique : 4 800 A/m
Diamètre : 44,0 mm, épaisseur : 13,0 mm
Boucle déployante extensible avec bouton-poussoir de sécurité
Deuxième bracelet en silicone (SLA049)
Prix de vente conseillés en Europe : 3 200 € (SLA049) /
3 000 € (SLA051)
Édition limitée à 1 200 exemplaires au monde (SLA049)

Naomi Uemura. L’inspiration de la collection Prospex

Né en 1941, Naomi Uemura alors qu’il était étudiant à l’université a relevé le défi de sa première ascension. À l’âge de 29 ans, il avait déjà gravi le Kilimandjaro, le Mont Blanc et le Matterhorn. En 1970, il fut le premier alpiniste japonais à atteindre le sommet de l’Everest. Trois mois plus tard à peine, il atteignit le sommet du Denali (alors connu sous le nom de Mt McKinley), en Alaska, devenant ainsi le premier alpiniste à avoir gravi les sommets des cinq continents. Pendant l’hiver 1984, il réussit l’ascension du Denali, mais disparut à tout jamais pendant la descente. Admiré pour ses exploits et sa modestie, Naomi Uemura a reçu le Prix d’honneur de la nation, qui lui a été remis peu de temps après sa disparition.

Ascensions en solitaire sur les cinq continents par Naomi Uemura
Juillet 1966 - Mont Blanc, Europe (4 807 mètres)
Octobre 1966 - Kilimandjaro, Afrique (5 895 mètres)
Février 1968 - Aconcagua, Amérique du Sud (6 960 m)
Mai 1970 - Mont Everest, Asie (8 848 m)
Août 1970 - Denali, Amérique du Nord (6 190 m)

Partager
  • Facebook
  • Twitter