La première montre de plongée Seiko datant de 1965 réinventée dans la collection Prospex. SLA017

La réputation de Seiko en tant que leader des montres de plongée n’est pas le fruit du hasard, mais résulte d’une longue tradition d’innovations qui remonte à plus de 50 ans, à une époque où Seiko a inventé un grand nombre de fonctionnalités aujourd’hui considérées comme des normes. En effet, les normes ISO reposent en partie sur certains aspects des montres de plongée Seiko. Plusieurs inventions Seiko, telles que le bracelet à soufflets, la boîte en titane et les aiguilles extra-larges, sont devenues de véritables standards dans l’univers des montres de plongée.

La toute première montre de plongée Seiko a été fabriquée en 1965.

En 1965, année de production de la première montre de plongée Seiko, premier modèle jamais produit au Japon, les montres offraient rarement une étanchéité jusqu’à de grandes profondeurs. Ce modèle équipé d’un calibre mécanique automatique était étanche jusqu’à 150 m. Conçue pour une fiabilité et une lisibilité optimales dans les environnements les plus difficiles, cette montre a été choisie pour accompagner l’expédition antarctique japonaise dans ses missions de recherche de 1966 à 1969. Les outils de navigation étant alors encore rudimentaires, il était essentiel de disposer d’une montre de précision permettant les observations astronomiques en régions polaires. La montre Seiko s’est montrée parfaitement à la hauteur des attentes et n’a pas tardé à séduire un public beaucoup plus large. La plongée de loisirs était alors en plein essor et Seiko a entamé une démarche de perfectionnement continu, qu’elle poursuit encore aujourd’hui dans l’optique de produire des montres de plongée résistantes, précises et parfaitement sûres.

La nouvelle Prospex reste parfaitement fidèle à l’esthétique du modèle classique de 1965, mais intègre des technologies pionnières dans sa réinterprétation. Elle arbore le Calibre 8L35 spécialement créé pour la plongée, conçu et assemblé à la main par les maîtres-horlogers Seiko dans notre studio horloger de Morioka au nord du Japon. Le nouveau design est l’œuvre de Nobuhiro Kosugi, qui s’est vu remettre la prestigieuse Médaille au Ruban Jaune ainsi que le prix du Maître-Artisan contemporain. Kosugi est resté parfaitement fidèle à l’original, comme l’attestent les index embossés en 3D qui se détachent en relief mais font partie intégrante du cadran, le point lumineux à douze heures, la boîte plate et la lunette fine. Le boîtier est pratiquement identique à l’original, son diamètre a simplement été élargi de 1.9 mm.

Cette nouvelle montre de plongée Prospex au design de 1965 est équipée de fonctionnalités encore supérieures. Surmontée d’un verre saphir incurvé et étanche jusqu’à 200 mètres pour une plus grande fiabilité, elle est montée sur un bracelet en silicone qui permet de la porter aussi bien à même la peau que par-dessus une combinaison de plongée. Sa résistance est également accrue grâce au revêtement anti-éraflure. Ce chef d’œuvre assemblé et ajusté à la main, disponible à partir de juillet 2017, est produit en édition limitée à 2000 exemplaires au monde.

La première montre de plongée Seiko, en 1965.

Le fond de boîtier arbore le même dessin de dauphin que le modèle original de 1965.

Une réinterprétation contemporaine

Une réinterprétation moderne. SPB051

Deux autres créations rendent également hommage à la montre de plongée Seiko de 1965. Ces deux nouveaux modèles font écho au design du modèle original de 1965 mais intègrent des fonctionnalités ultra-modernes parfaitement conformes aux strictes normes appliquées par Seiko aux montres de plongée. Les aiguilles, plus larges, sont revêtues de Lumibrite qui offre une parfaite lisibilité, même en eaux profondes. L’étanchéité est désormais de 200 mètres et le verre saphir très résistant bénéficie d’un traitement antireflet. Très confortable au poignet, la boîte aux lignes polies Zaratsu ajoute une touche de sophistication contemporaine. La première référence est entièrement en acier, tandis que l’autre est montée sur un bracelet à soufflets combinant résistance et confort inventé par Seiko en 1975 en réponse au problème d’expansion et de contraction en profondeur. Ces modèles seront disponibles à compter de novembre 2017.


Édition limitée recréation de la première montre de plongée : SLA017

SLA017

Calibre 8L35
  Système d’armage : automatique
  Fréquence : 28 800 alternances par heure (8 alternances par seconde)
  Réserve de marche : 50 heures
  Nombre de rubis : 26

Habillage
  Boîtier en acier inoxydable avec revêtement anti-éraflure
  Verre saphir incurvé avec traitement antireflet
  Fond de boîtier vissé. Couronne vissée
  Étanchéité : Montre de plongée étanche à 200 m
  Résistance magnétique : 4 800 A/m
  Diamètre : 39,9 mm, épaisseur : 14,1 mm
  Bracelet en silicone. Accompagné d’un bracelet en acier inoxydable.


Prix de vente recommandé en Europe : 3 800 Euros

Edition limitée à 2 000 exemplaires.


La réinterprétation moderne : SPB051, 053

SPB051

SPB053

Calibre 6R15
  Système d’armage : automatique
  Fréquence : 21 600 alternances par heure (6 alternances par seconde)
  Réserve de marche : 50 heures
  Nombre de rubis : 23

Habillage
  Boîtier en acier inoxydable avec revêtement anti-éraflure
  Verre saphir bombé avec traitement antireflet
  Fond de boîtier vissé. Couronne vissée.
  Étanchéité : Montre de plongée étanche à 200 m
  Résistance magnétique : 4 800 A/m
  Diamètre : 42,6 mm, épaisseur : 13,8 mm
  Bracelet en acier inoxydable, boucle déployante avec bouton-poussoir de sécurité et extension (SPB051)
  Bracelet en silicone (SPB053)

Prix de vente recommandés en Europe : 1 100 Euros (SPB051) / 900 Euros (SPB053)

Partager
  • Facebook
  • Twitter