ページトップへ戻る

SEIKO
PROSPEX

L’histoire des montres de plongée de Seiko PROSPEX compilation CONTENTS

Les montres de plongée Seiko au fil du temps.

Présentée en 1965,
l’innovante montre de plongée de Seiko a été choisie par les plongeurs et les aventuriers du monde entier.
La montre de plongée de Seiko est devenue une norme mondiale résultant de 50 années d’innovations.
Mais quelle est l’histoire de cette montre si particulière?

L’élément déclencheur n’est autre qu’une lettre.

Tout a commencé avec une lettre en provenance de la préfecture de Hiroshima au Japon, écrite par un plongeur professionnel. Le plongeur a expliqué qu’à des profondeurs supérieures à 300 mètres, la plupart des montres subissaient inévitablement des dommages irréversibles lorsqu’il effectuait des immersions avec une cloche de plongée et d’autres techniques de plongée en saturation. Afin de répondre à ce problème, Seiko engagea une nouvelle équipe de développement. Et quelques années de recherche plus tard, la première montre de plongée au monde avec un boîtier en titane vit le jour : la Professional Diver’s 600m.

1 L’histoire des montres de plongée de Seiko.

  • 1965

    La première montre de plongée japonaise : la Diver’s 150 m.

    La première montre de plongée japonaise est une Diver’s automatique 150 m. Le lancement de ce modèle incitera Seiko par la suite à repousser ultérieurement les limites en matière de fiabilité et de sécurité pour réaliser ses futurs modèles de plongée. En 1966, cette montre fait preuve de sa fiabilité et de sa précision lors de la 8e expédition antarctique japonaise consacrée à la recherche.

  • 1968

    La Diver’s 300 m, équipée du calibre Hi-Beat (10 alternances par seconde) le plus performant au monde.

    Pour améliorer ses montres de plongée, Seiko décide d'augmenter la fréquence d'oscillation du balancier. Bien que son mécanisme soit automatique, elle dispose d’une fonction lui permettant de la remonter manuellement. La Diver’s 300m est animée par le premier calibre Hi-Beat japonais (à 10 alternances par seconde), garantissant ainsi une plus grande précision, et ce, dès le premier jour.

  • 1975

    La Professional Diver’s 600 m : la première montre de plongée professionnelle au monde, dotée d’un boîtier en titane.

    Ce modèle dispose du tout premier boîtier au monde étanche à l’air et résistant aux chocs et à la corrosion. De plus, la montre possède un bracelet à soufflets en polyuréthane, permettant d’adapter facilement et fermement la montre à votre poignet. Pour la réalisation de ce chef-d’œuvre de l’horlogerie, 20 brevets ont été déposés, uniquement pour les éléments composant l'habillage de la Diver’s 600 m.

  • 1978

    La Professional Diver’s 600 m est la première montre de plongée en saturation au monde abritant un mouvement à quartz.

  • 1982

    L’Hybrid Diver’s 150 m : la première montre de plongée au monde, dotée d’une alarme et d’un chronographe.

    Le modèle Hybrid Diver’s 150 m comporte une alarme, un chronographe et un affichage bilingue. Grâce aux sons électroniques qu’elle émet, perceptibles sous l’eau, la fonction d’alarme peut être également utilisée durant les immersions.

  • 1985

    La Quartz Diver’s 200 m : la montre de plongée à quartz la plus vendue au monde.

    Étanche jusqu’à 200 mètres de profondeur, dépassant ainsi les 150 mètres au maximum du modèle précédent.

  • 1986

    La première Diver’s 1000 m au monde avec une protection de boîtier en céramique.

    Le Diver’s 1000 m a été la première montre à utiliser un matériau céramique pour la protection de son boîtier. Le boîtier en titane léger et résistant à la corrosion, doté d’une remarquable structure monobloc, a permis à cette montre de résister à des profondeurs jusqu’à 1000 m.

  • 1990

    Introduction de la première montre de plongée informatisée au monde.

    La maîtrise de l’horlogerie électronique et la longue expérience en matière de montres de plongée dont se targue Seiko ont permis à la manufacture de donner naissance à la Scuba Master, une montre de plongée équipée d’un capteur d’eau et d’un capteur de profondeur, capable d’afficher la durée de l’immersion la profondeur de plongée, qui sont des informations essentielles pour les plongeurs.

  • 1992

    La Kinetic Diver’s 200 m : la première montre de plongée à quartz au monde, alimentée par les mouvements de votre corps.

    Incroyablement précis, grâce à l’emploi du quartz, ce modèle dispose notamment d’un mouvement Kinetic, capable de convertir vos mouvements en énergie et d’alimenter ainsi votre montre. Écologique et sûre, cette montre de plongée est décidément ce que le monde attendait depuis longtemps.

  • 1995

    La « Diver Scuba » 200 m, avec thermomètre pour la température de l’eau et indicateur de profondeur.

    La montre calcule la profondeur de l’eau et le temps de plongée, tout en affichant les données enregistrées, telles que la pression atmosphérique, de sorte que le plongeur puisse bénéficier d’un carnet de plongée précis sous l’eau. En outre, cette montre est dotée de fonctions perfectionnées pour une utilisation quotidienne, notamment un chronomètre, une alarme et un indicateur de niveau de batterie.

  • 1995

    La Kinetic Scuba Master 200 m : la première montre de plongée au monde dotée d’une aiguille 24 heures.

    Une montre de plongée Kinetic équipée d’une technologie sans pile, dotée d’une aiguille 24 heures pour vous permettre de gérer deux fuseaux. Le boîtier est en titane haute intensité pour améliorer la durabilité et la résistance aux chocs.

  • 1995

    La Scuba Master 200 m : la première montre de plongée au monde avec un indicateur de profondeur analogique automatique.

    En mode entièrement automatique, la montre détecte à la fois la profondeur et la pression de l’eau et calcule des informations relatives à la plongée. Non seulement la montre affiche la profondeur et l’heure actuelles, mais elle affiche également des avertissements et des données issues de sa mémoire.

  • 2000

    La première montre-ordinateur de plongée au monde, capable de fournir des informations précises.

    Ajoutant des caractéristiques importantes à la Diver’s 100 m, cette montre-ordinateur de plongée affiche un profil de plongée en enregistrant la profondeur instantanée du plongeur. Elle peut être utilisée pour la plongée au nitrox.

  • 2005

    La Spring Drive Diver’s 600 m : la première montre de plongée Spring Drive au monde.

    Cette montre dotée du calibre Spring Drive, une exclusivité de Seiko, tire uniquement son énergie d’un ressort-moteur, tout en offrant une précision d’une seconde par jour. Fabriquée en titane haute intensité durable et doté d’un verre saphir, cette montre de plongée professionnelle est conçue pour la plongée en saturation jusqu’à 600 mètres de profondeur.

2 La légende se transmet de génération en génération

Émanant d’un demi-siècle d’histoire et d’innovation remarquables, la montre de plongée de Seiko a été maintes fois utilisée, aux quatre coins du monde, dans des situations très variées. Au fil des ans, ce garde-temps s’est révélé à la hauteur des rigueurs de l’environnement et a reçu les éloges de plongeurs professionnels.

Repousser les conditions les plus extrêmes du Pôle Nord et du Pôle Sud pour gagner ultérieurement en crédibilité.

Depuis 1966, ce garde-temps a accompagné à 4 reprises l’équipe antarctique de l’Institut d’études géographiques du Japon au cours de ses missions. Plus tard, de nombreux aventuriers et explorateurs ont eux aussi réalisé des épopées de taille, telles que l’ascension réussie de l’Everest avec la montre de plongée de Seiko au poignet. Après avoir prouvé qu’elle était capable de résister à des environnements extrêmes pendant des années, la montre de plongée de Seiko a su préserver son intégrité.

Une montre qui a su dépasser toutes les attentes en matière d’étanchéité, atteignant une profondeur de 1062 mètres.

En mai 1983, deux Professional Diver’s 600 m ont été fixées sur les bras manipulateurs du Shinkai 2000, le sous-marin habité de recherche japonais utilisé par la JAMSTEC (Agence japonaise pour la science et la technologie marines et terrestres). Ces montres, conçues à l’origine pour être utilisées jusqu’à 600 m de profondeur, ont néanmoins résisté à la pression de l’eau à une profondeur de 1062 m. La lisibilité, la précision et l’extérieur de la montre sont restés indemnes, renforçant ultérieurement la crédibilité de ce modèle.

Avec la permission de : JAMSTEC

Étanchéité à l’eau:Étanchéité à l’air

Résultats d’une plongée en saturation à 300 m de profondeur : Pression à l’intérieur du boîtier des montres d’autres marques (A, B, C) et de la Seiko Professional Diver’s

La ligne verticale indique la pression à l’intérieur du boîtier de la montre tandis que la ligne horizontale indique la durée de l’immersion.

Une fois dans l’eau, la pression atmosphérique dans le boîtier de la montre a progressivement augmenté.

La Seiko Professional Diver’s a obtenu le meilleur résultat et a confirmé qu’elle est suffisamment solide pour fonctionner même à d’importantes profondeurs.

Prouver son étanchéité par-dessus tout, tel est l’objectif.

Pour les montres de plongée en saturation, l’hélium représente un problème constant. Le gaz pénètre dans le verre et, dans certains cas, la différence de pression entre l’air externe et interne provoque la rupture du couvercle en verre. Tandis que d’autres manufactures se concentrent sur des méthodes permettant d’évacuer l’hélium du boîtier à l’aide d’une valve de sécurité, Seiko a souhaité entreprendre un chemin totalement différent pour répondre à ce problème, afin de créer un boîtier en verre pratiquement étanche à l’hélium. Et bien évidemment, le défi fut relevé haut la main comme d’habitude et la Professional Diver’s 600m en est la preuve tangible. En 1983, JAMSTEC soumet plusieurs montres de plongée à une épreuve de plongée en saturation, pour déterminer leur étanchéité à une profondeur supérieure à 300 m. Le Diver’s Professional 600 m de Seiko se révéla jusqu’à dix fois plus étanche à l’hélium que des montres fabriquées par d’autres manufactures horlogères. Et c’est ainsi que Seiko prouva encore une fois, à travers sa montre de plongée, sa capacité à repousser les limites.

Avec la permission de : JAMSTEC

3 Une technologie innovante Afin d’atteindre le summum de son authenticité, Seiko redouble d’efforts lorsqu’il s’agit d’innover.

Derrière la montre de plongée de Seiko hautement plébiscitée par les plongeurs du monde entier se cache une équipe d’ingénieurs qualifiés qui s’attèlent sans relâche au développement d’une technologie encore inédite.
Grâce à d’importantes innovations que l’équipe a su développer, la montre se targue de la meilleure étanchéité au gaz, à l’air et à l’eau. En plus d’être incroyablement fonctionnelle, cette montre a également été conçue selon un procédé de construction frôlant la perfection et la précision, à partir de matériaux aux caractéristiques spécifiques. Grâce à la détermination qui l’accompagne depuis toujours et à ses aboutissements en matière d’innovations technologiques, Seiko a été capable de déposer de nombreux brevets qui lui sont propres, visant à préserver l’authenticité de la manufacture.

  • La première montre de plongée au monde construite à partir de titane.

    'Seiko a été la première manufacture au monde à utiliser le titane pour créer une montre légère et résistante à la corrosion.

  • Un cadran à la lisibilité inégalée.

    Pour garantir la meilleure lisibilité en toutes circonstances, Seiko a développé un cadran répondant parfaitement à cette exigence.

  • L’emploi d’un joint d’étanchéité en L, pour une étanchéité absolue.

    Pour atteindre cet incroyable résultat, Seiko a développé elle-même cette pièce spécifique capable d’endosser à la perfection le rôle qu’elle devait jouer.

  • Le contrôle du couple du ressort de la lunette SEIKO

    Le contrôle du couple du ressort de la lunette SEIKO est souple, fiable et durable.

  • La première montre au monde équipée d’une protection de boîtier.

    Dotées d'une protection de boîtier, première mondiale, les montres garantissent résistance et fiabilité aux chocs.

  • Les mouvements garantissent une lisibilité et une fiabilité à toute épreuve.

    Le mouvement à quartz antimagnétique, associé à un puissant couple permettant de régler l’aiguille remarquablement lisible, assure une incroyable précision.

  • Le premier bracelet à soufflets en polyuréthane au monde.

    Pour améliorer sa montre de plongée, Seiko a conçu un tout nouveau bracelet, d’une flexibilité unique, capable de répondre aux exigences des plongeurs : le bracelet à soufflets en polyuréthane.

  • La sécurité est assurée par une couronne de protection vissée à 4 heures.

    Pour rendre la montre encore plus sûre et polyvalente, Seiko a agrémenté sa montre de plongée d’une couronne de protection vissée, positionnée à 4 heures.

4 La seule et authentique Diver’s de Seiko Lorsqu’il s’agit de montres de plongée, nous pouvons affirmer sans hésitation que Seiko a atteint le summum dans ce domaine, comme en témoignent les nombreuses innovations technologiques qui émanent de la manufacture.

Aux quatre coins du globe, de nombreuses montres sont considérées comme des montres de plongée. Et pourtant, seules certaines d’entre elles remplissent haut la main les fonctions auxquelles elles sont destinées : la plongée professionnelle.

Mais quelles sont les caractéristiques d’une véritable montre de plongée?
Nous sommes en 1965 lorsque Seiko dévoile sur le marché la toute première montre de plongée japonaise au monde. Et depuis ses premiers jours, les ingénieurs n’ont jamais cessé d’innover. Ce chef-d’œuvre de l’horlogerie connaît depuis un succès mondial, ne se limitant pas uniquement aux frontières de son pays natal, le Japon, acquérant aux fils des ans, toujours plus la confiance de ses amateurs. Grâce à son engagement sans relâche envers le perfectionnisme, Seiko a été capable d’établir de nouvelles normes en matière de montres de plongée auprès de l’Organisation internationale de normalisation (ISO), s’inscrivant même parmi les normes régissant l’industrie japonaise (JIS). Les normes ISO qui régissaient à l’époque les montres de plongée ne correspondaient pas à leur utilisation réelle en haute mer. Pour modifier ces normes obsolètes et non conformes à la réalité, Seiko a ainsi dû faire pression sur l’organisation obtenant des résultats positifs. Et c’est ainsi qu’en 1996, l’organisation publia la norme ISO 6425 accompagnée d’une annexe, qui définit les caractéristiques des montres indiquées pour la plongée avec un appareillage respiratoire sous-marin.
Sa prédisposition à toujours vouloir relever de nouveaux défis et sa quête d’innovations ont amené Seiko à créer un modèle qui pourrait véritablement être qualifié d’authentique.

5 Récapitulatif de la Professional Diver’s

SBDB009

1

  • Protection de boîtier capable de protéger la lunette rotative
  • Revêtement DLC (Diamond-Like Carbon) intégré à la protection du boîtier
  • Boîtier en titane haute intensité résistant à la corrosion
  • Boîtier étanche dépourvu de valve à hélium

2

  • Mouvement Spring Drive ayant prouvé à maintes reprises sa résistance et durabilité,
    même dans les environnements les plus hostiles, tels que l’Everest et l’Espace.
  • Lumibrite
  • Testée contre l’allergie au nickel
  • Résistance magnétique conforme à la norme JIS de niveau 1
  • Fond de boîte vissé

3

  • Lunette rotative à 120 clics
  • Lunette rotative unidirectionnelle
  • Joint d’étanchéité exclusif en « L »

4

  • Couronne de protection à 4 heures
  • Couronne vissée

5

  • Bracelet à soufflets en silicone