ページトップへ戻る

SEIKO
PROSPEX

THE HISTORY OF SEIKO DIVERS WATCHES PROSPEX compilation CONTENTS

L’évolution de la montre de plongée de Seiko

Présentée en 1965,
la montre de plongée novatrice de Seiko est plébiscitée par les plongeurs et les aventuriers du monde entier.
Fruit de 50 années d’innovation, la montre de plongée de Seiko est devenue une référence mondiale.
Mais quelle histoire se cache-t-elle derrière ce garde-temps ?

La lettre à l'origine de la première montre de plongée professionnelle au monde.

Tout a commencé avec une lettre envoyée par un plongeur professionnel de la préfecture d’Hiroshima, au Japon. Ce plongeur expliquait qu’aucune montre n’était assez résistante pour supporter les contraintes et les efforts qu'il subissait lorsqu’il utilisait une capsule de plongée et effectuait des plongées à saturation en eaux profondes. En réponse à cette requête, Seiko a mis sur pied une nouvelle équipe de développement. Après plusieurs années de recherche et développement, la toute première montre de plongée à boîtier en titane, la Professional Diver's 600 m, voyait le jour.

1 L'histoire des montres de plongée de Seiko

  • 1965

    La première 150 m Diver's du Japon

    La première montre de plongée japonaise est une 150 m Diver's. Le lancement de ce modèle marque les débuts de la quête de fiabilité et de sécurité de Seiko, caractéristique notable des futurs modèles de montre de plongée. En 1966, cette montre fait la preuve de sa fiabilité et de sa précision lors de la 8e expédition antarctique japonaise consacrée à la recherche.

  • 1968

    La Diver's 300 m utilise un calibre Hi-Beat, de haute précision à 10 alternances par seconde.

    En augmentant le nombre d'alternances du balancier, Seiko a utilisé le nouveau système d'entraînement : automatique avec fonction de remontage manuel. Cette pièce d’horlogerie utilise le calibre japonais Hi-Beat à 10 alternances par seconde, garant d'une plus grande précision, dès l'instant où vous porterez la Diver’s 300 m à votre poignet.

  • 1975

    La Professional Diver's 600 m, première montre de plongée au monde, dotée d’un boîtier en titane.

    Ce modèle est doté d’un boîtier de classe mondiale étanche à l'air, résistant aux chocs et anti-corrosion. Le nouveau bracelet à soufflets en polyuréthane facilite son utilisation. La Diver’s 300 m fait l'objet de plus de 20 brevets, uniquement en ce qui concerne l’habillage.

  • 1978

    La Professional Diver’s 600 m, première montre de plongée à saturation au monde, dotée d’un mouvement à quartz.

  • 1982

    Première montre de plongée hybride étanche à 150 m avec alarme et chronographe au monde.

    Le modèle Hybrid Diver's 150 m offre une alarme, un chronographe et un affichage bilingue. Grâce aux sons électroniques intégrés, il est également possible de communiquer sous l’eau.

  • 1985

    La Quartz Diver's 200 m, devenue l'une des montres les plus vendues au monde.

    Ce garde-temps permet aux plongeurs d'atteindre des profondeurs de 200 mètres, repoussant ainsi la limite de 150 mètres, jusqu'à lors offerte par les montres de plongée.

  • 1986

    La première Diver’s 1000 m dotée d'un boîtier externe en céramique au monde.

    La Diver’s 1000 m est la première montre à disposer d'un boîtier externe en céramique. Son boîtier en titane léger et résistant à la corrosion à la remarquable structure monobloc permet à cette montre de résister à des profondeurs de 1000 m.

  • 1990

    Première montre ordinateur de plongée au monde.

    La maîtrise de Seiko en matière d’horlogerie électronique ainsi que sa longue expérience des montres de plongée aboutissent à la création de la Scuba Master, dotée de détecteurs d’eau et de profondeur. Elle affiche le temps de plongée et la profondeur – deux informations vitales pour les plongeurs.

  • 1992

    La première Kinetic Diver's 200 m au monde : une montre à quartz génératrice automatique de puissance.

    Grâce à la haute précision du quartz, ce modèle génère automatiquement de l'énergie électrique en utilisant le mouvement du porteur. En mettant l’accent sur la sécurité et l’écologie, cette véritable montre de plongée est celle que le monde attendait.

  • 1995

    La Diver’s Scuba 200 m avec indicateur de profondeur et de température de l’eau.

    Cette pièce d’horlogerie calcule la profondeur de l’eau et le temps de plongée, tout en affichant des données enregistrées, la pression de l'air, de sorte que le plongeur puisse consulter un carnet de plongée précis sous l’eau. En outre, cette montre est dotée de fonctions perfectionnées, notamment un chronomètre, une alarme et un indicateur de durée de vie de la pile pour une utilisation sur terre.

  • 1995

    Première Kinetic Scuba Master 200 m avec aiguille 24 heures au monde.

    Une montre de plongée Kinetic dotée d'une aiguille GMT pour donner l’heure universelle, qui ne nécessite pas de changement de pile. Le boîtier est en titane haute densité pour améliorer la durabilité et la résistance aux chocs.

  • 1995

    Première Scuba Master 200 m avec indicateur de profondeur analogique automatique au monde.

    En mode entièrement automatique, la montre détecte à la fois la profondeur et la pression de l’eau et calcule des informations relatives à la plongée. Non seulement la montre calcule la profondeur et l’heure en cours, mais elle affiche également des avertissements et des données issues de sa mémoire.

  • 2000

    La montre ordinateur de plongée : premier garde-temps au monde à fournir des informations précises.

    Ajoutant des caractéristiques importantes à la Diver's 200 m, cette montre ordinateur de plongée affiche un profil de plongée en enregistrant la profondeur actuelle du plongeur. Adaptée à la fois à la plongée traditionnelle et à la plongée au nitrox.

  • 2005

    La première Spring Drive Diver's 600 m au monde.

    Cette montre, dotée du calibre Spring Drive, une exclusivité de Seiko, tire uniquement son énergie d’un ressort-moteur tout en offrant une précision d’une seconde par jour. Fabriquée en titane haute intensité durable et en verre saphir, cette montre de plongée professionnelle est conçue pour la plongée à saturation jusqu’à une profondeur de 600 m.

2 La légende traverse les époques

Avec un demi-siècle d’histoire et d'innovation remarquable, la montre de plongée de Seiko a été maintes fois utilisée, aux quatre coins du monde, dans des situations très variées. Au fil des ans, ce garde-temps s'est révélé à la hauteur des rigueurs de l'environnement et a reçu les éloges de plongeurs professionnels.

Gagner en crédibilité dans les environnements les plus extrêmes du pôle Nord au pôle Sud.

Depuis 1966, ce garde-temps a, à quatre reprises, accompagné l'équipe antarctique de l'Agence japonaise de l'information géospatiale lors de ses missions. Plus tard, de nombreux aventuriers et explorateurs ont réalisé des exploits comme l'ascension réussie de l’Everest avec une montre de plongée de Seiko au poignet. Après avoir prouvé pendant des années sa capacité à résister aux environnements extrêmes, la montre de plongée de Seiko a su préserver son intégrité.

Dépassant toutes les attentes, ces montres ont résisté à la pression de l’eau à une profondeur de 1062 m.

En mai 1983, deux montres Professional Diver's 600 m ont été fixées sur le Shinkai 2000, le sous-marin habité de recherche japonais utilisé par la JAMSTEC (Agence japonaise pour la science et la technologie marine et terrestre). Ces montres, conçues à l’origine pour être utilisées jusqu’à 600 m, ont néanmoins résisté à la pression de l’eau à une profondeur de 1062 m. La lisibilité, la précision et l'extérieur n'ont pas été altérés, continuant ainsi de renforcer sa crédibilité.

Avec l’aimable autorisation de : JAMSTEC

Résistance à l'eau :étanchéité à l'air

Le résultat de plongées en saturation à 300 m : Pression à l’intérieur du boîtier de la montre pour les autres marques (A, B, C) et Seiko Professional Diver’s

La ligne verticale représente la pression à l'intérieur du boîtier de la montre, tandis que la ligne horizontale indique la période de temps.

Après la plongée, la pression de l'air à l'intérieur du boîtier de la montre a progressivement augmenté.

La Professional Diver's de Seiko a obtenu le meilleur résultat et s'est avérée être suffisamment puissante pour fonctionner même dans les grands fonds.

Une étanchéité qui dépasse toutes les attentes

Pour les montres de plongée en saturation, l'hélium est un problème récurrent. Le gaz pénètre dans le boîtier, et, dans certains cas, la différence de pression entre l'intérieur et l'extérieur provoque la rupture du couvercle en verre. Alors que d'autres fabricants de montres ont recours à des méthodes consistant à évacuer l'hélium au moyen d'une soupape d'échappement, Seiko, choisissant une voie différente, a mis au point un boîtier en verre pratiquement étanche à l'hélium. C'est ainsi qu'est créée la Diver’s Professional 600m de Seiko. En 1983, la JAMSTEC effectue un test d'étanchéité en submergeant plusieurs montres de plongée à une profondeur de 300 mètres. La Diver’s Professional 600m de Seiko a fait preuve d'une étanchéité à l'hélium jusqu’à dix fois supérieure à celle de manufactures concurrentes. La véritable montre de plongée continue de faire ses preuves.

Avec l’aimable autorisation de : JAMSTEC

3 Technologie innovante L'exigence des requêtes a motivé Seiko à atteindre le plus haut niveau d'authenticité.

Derrière la montre de plongée de Seiko, plébiscitée par les plongeurs du monde entier, des ingénieurs qualifiés s'emploient à développer une technologie jusqu'à lors inédite.
Grâce à un niveau d'innovation considérable, sa résistance à l’eau et son étanchéité se sont imposées comme les meilleures au monde. En plus de sa fonctionnalité, l'utilisation de matériaux spécialisés et l'extrême précision de sa structure font de ce garde-temps un exemple de perfection. Grâce à sa détermination et à sa technologie innovante, Seiko a fait l'objet de nombreux brevets visant à préserver l’authenticité de l'entreprise.

  • Première montre de plongée au monde à utiliser du titane.

    Seiko a été le premier horloger au monde à utiliser du titane pour sa résistance à la corrosion et sa légèreté.

  • Un cadran qui offre une parfaite lisibilité.

    Seiko a élaboré son propre design de cadran afin d'assurer la plus parfaite lisibilité en toutes circonstances

  • Le joint en L qui a atteint un niveau d'étanchéité de classe mondiale

    Le développement de matériau spécifiquement conçu pour le conditionnement a abouti à ce résultat.

  • Lunette de commande de couple d'origine de Seiko.

    La lunette de commande de couple d'origine est lisse, sûre et durable.

  • Première protection de boîtier externe au monde.

    Grâce à la première structure de protection du cadre externe au monde, ces montres offrent une résistance aux chocs et une fiabilité à toute épreuve.

  • Les mouvements garantissent une lisibilité et une fiabilité à toute épreuve.

    Associé à un couple puissant permettant d'actionner une aiguille remarquablement lisible, le mouvement à quartz antimagnétique garantit une précision extrême.

  • Premier bracelet à soufflets en polyuréthane au monde.

    Seiko a présenté son bracelet à soufflets en polyuréthane, doté d'une flexibilité et de caractéristiques particulièrement adaptées à la pratique de la plongée.

  • Sécurité assurée grâce à la couronne vissée située à 4 h.

    Sécurité et portabilité garanties grâce à la couronne vissée située à 4 h.

4 La véritable montre de plongée L'innovation technologique de Seiko qui a permis d'établir une norme valable pour toutes les montres de plongée.

Une multitude de garde-temps s'octroient le titre de montres de plongée à travers le monde, mais seul un nombre infime d'entre eux est en mesure de fonctionner dans un environnement professionnel.

Qu'est-ce qu'une véritable montre de plongée ?
Depuis l'apparition de la première montre de plongée du Japon, en 1965, les ingénieurs n’ont plus cessé d’innover. La confiance suscitée par cette montre a dépassé les frontières du Japon pour s'étendre à l'échelle du monde. En conséquence, Seiko a facilité la mise en place de normes pour les montres de plongée, établies par des organismes tels que l'ISO (International Standard Organization, « Organisation internationale de normalisation ») et le JIS (Japanese Industrial Standard, « norme industrielle japonaise »). En ce qui concerne l’ISO, Seiko a fait pression sur l’organisation pour modifier la norme et l'aligner sur l'utilisation réelle des montres de plongée en eaux profondes. En 1996, la norme ISO 6425 et son supplément concernant les montres de plongée destinées à la plongée multi-gaz, a été publiée.
Les enjeux et l’innovation sans relâche ont conduit Seiko à créer un modèle qui mérite véritablement d'être qualifié d’authentique.

5 Récapitulatif de la Professional Diver’s

SBDB009

1

  • Une structure de boîtier externe pour protéger la lunette rotative
  • Un revêtement DLC (Diamond-Like Carbon) intégré à la protection du boîtier externe
  • Un boîtier en titane haute intensité anticorrosion
  • Une structure étanche qui ne nécessite pas de soupape d'échappement pour évacuer l'hélium

2

  • Le mouvement Spring Drive qui s'est révélé à toute épreuve dans
    les environnements les plus hostiles, en dehors de la mer, tels que l’Everest ou l’espace.
  • LumiBrite
  • Nickel anallergique
  • Protection antimagnétique de type 1 d'après le JIS
  • Fond de boîtier à vis

3

  • Lunette rotative dotée de 120 crans
  • La lunette rotative unidirectionnelle
  • Un joint original en L

4

  • Une couronne vissée située à 4 h assurant une sécurité maximale.
  • Couronne vissée

5

  • Bracelet à soufflets en silicone